NOUVELLES

Les Twins du Minnesota ont-ils soumis le receveur Joe Mauer au ballottage?

29/08/2012 02:59 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

MINNEAPOLIS - Les Twins du Minnesota ont soumis le receveur étoile Joe Mauer au ballottage, selon ce que rapporte Fox Sports.

Attendez, quoi? Joe Mauer sur le point d'être échangé par l'équipe de sa ville natale?

La nouvelle rapportée tard mardi sur le site Internet du réseau et attribuée à une «source au sein du Baseball majeur» a été suffisante pour faire sourciller bien des gens. On y affirmait que le nom de Mauer était soumis au ballottage jusqu'à mercredi.

Le directeur général des Twins, Terry Ryan, a refusé de commenter, citant la politique du Baseball majeur empêchant les clubs de commenter publiquement sur les joueurs soumis à ce processus, qui est censé être confidentiel.

Mais le fait est que de grandes vedettes — aux gros salaires — comme Mauer sont régulièrement soumises au ballottage en août. La plupart des joueurs des Majeures sont soumis au ballottage après le 31 juillet, date limite des transactions sans ballottage. Cette mesure administrative n'est pas faite afin de se débarasser des dispendieuses vedettes de son club, mais plutôt de jauger d'un intérêt réel pour une éventuelle transaction.

Voici comment ça fonctionne:

— Plusieurs équipes soumettent leur formation au complet au ballottage pendant le mois d'août, juste pour voir ce qui se passera. Si une autre équipe réclame le joueur, le club qui a inscrit son nom peut simplement le retirer et vaquer à ses occupations habituelles.

— Le risque encouru pour une équipe réclamant un joueur est que la formation ayant soumis un joueur au ballottage tente simplement de se départir d'un athlète dont les performances ne répondent pas aux attentes. Mais les deux clubs peuvent aussi négocier une transaction, comme ça a été le cas quand les Dodgers de Los Angeles ont transigé avec les Red Sox de Boston pour obtenir Adrian Gonzalez, Josh Beckett et Carl Crawford dans un échange impliquant neuf joueurs la semaine dernière.

Mauer a une clause de non échange inscrite à son contrat, alors il devrait approuver toute transaction. Qui plus est, on doit lui verser 23 millions $ US à chaque saison jusqu'en 2018. C'est une somme imposante pour n'importe laquelle équipe, surtout pour un joueur souvent blessé et qui aura 30 ans en avril prochain.

Et malgré toutes les critiques dirigées à son endroit l'an dernier, quand, aux prises avec des malaises aux jambes, il n'a joué que 82 parties, Mauer demeure un joueur très populaire dans son St. Paul natal. Il a passé toute sa carrière professionnelle au sein de l'organisation qu'il a encouragée quand il était enfant.

Les partisans sont cependant frustrés par son manque de puissance — il n'a que huit circuits cette saison et 20 au cours des trois dernières campagnes, soit depuis qu'il a remporté le titre de joueur par excellence de l'Américaine en 2009 — et par l'espace qu'occupe son salaire sur la masse salariale totale de l'équipe.

Il a toutefois recouvré la santé cette saison, ayant disputé 120 des 129 matchs de l'équipe derrière le marbre, au premier coussin ou à titre de frappeur désigné. Avant les matchs de mercredi, il occupait le huitième rang dans l'Américaine avec une moyenne de ,309 et sa moyenne de présence sur les sentiers est la deuxième du circuit à ,403.

«Vous savez que s'il joue, il sera productif, a dit Ryan. Il a fait du bon travail pour prendre soin de lui et être prêt à jouer cette saison.»

PLUS:pc