NOUVELLES

L'Equateur rejette la demande d'extradition d'un ex-militaire belarusse

29/08/2012 05:11 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La Cour suprême de l'Equateur a rejeté mardi une demande d'extradition du Bélarus concernant son ressortissant Aliaksandr Barankov, un ex-militaire et blogueur dissident réfugié à Quito et accusé de fraude, a-t-on appris mercredi.

La Cour nationale de justice (CNJ) a expliqué dans un communiqué qu'Aliaksandr Barankov bénéficiait du statut de réfugié politique, accordé par le ministère des Affaires étrangères équatorien. Elle a aussi ordonné sa remise en liberté.

Cet ancien capitaine de l'armée bélarusse avait quitté son pays en 2009 avant de gagner l'Equateur, qui lui a accordé le statut de réfugié en 2010. La même année, il avait été placé en détention pendant 52 jours après une première demande d'extradition de Minsk, qui avait finalement été rejetée par Quito.

Après une nouvelle demande d'extradition transmise cette année par Minsk, la CNJ avait rouvert le dossier le 9 août.

M. Barankov, 30 ans, est recherché par Interpol pour des délits de fraude dans son pays. Il affirme craindre y être condamné à mort en cas d'extradition. Selon son avocat Me Fernando Lara, une motivation politique se cache derrière ces accusations de fraude.

L'acharnement de Minsk, selon l'avocat, s'explique par les activités de blogueur de son client qui dénonce régulièrement sur internet les violations des droits de l'Homme dans son pays, ainsi que les informations qu'il détient en tant qu'ancien membre d'une brigade anticorruption.

Cette affaire intervient au moment où l'Equateur se trouve en pleine querelle diplomatique avec la Grande-Bretagne autour du cas Julian Assange, à qui l'Equateur a accordé l'asile politique.

Le Bélarus fait l'objet de sanctions occidentales en raison de la répression et des arrestations d'opposants, qui se sont multipliées après la réélection d'Alexandre Loukachenko à la présidence en décembre 2010 avec plus de 80% des voix, l'opposition dénonçant des fraudes massives.

axm/de/jms

PLUS:afp