NOUVELLES

Le Yémen a besoin de 11 milliards USD pour la reconstruction (ministre)

29/08/2012 01:11 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Le Yémen, au bord de l'effondrement économique, a annoncé mercredi qu'il avait besoin d'une aide de 11 milliards de dollars pour la reconstruction, alors qu'une réunion des donateurs est prévue la semaine prochaine à Ryad.

"Le Yémen a besoin de 14 milliards de dollars. Le gouvernement yéménite peut assurer une partie de cette somme, et nous avons donc besoin d'un peu plus de 11 milliards de dollars", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre du Plan, Mohammed Saïd al-Asaadi.

Il a indiqué que la réunion des donateurs qui s'ouvre le 4 septembre à Ryad débattra "de la reconstruction, de la situation humanitaire et de ce qui est requis pour assurer la sécurité et la stabilité du Yémen".

Le ministre a en outre annoncé que l'Arabie saoudite allait "déposer un milliard de dollars à la Banque centrale yéménite" pour soutenir la monnaie du pays.

Il a précisé qu'un "accord sera signé en marge de la réunion de Ryad entre le Yémen et le Fonds saoudien de développement pour le dépôt d'un milliard de dollars à la Banque centrale yéménite, afin de soutenir le rial et de soutenir les efforts du Yémen visant à affronter les défis économiques".

La réunion de Ryad sera suivie par la quatrième réunion des "Amis du Yémen" et d'une conférence des donateurs qui se tiendront à New York en marge de l'assemblée générale de l'ONU le 27 septembre.

Le ministre a précisé que le gouvernement yéménite présentera au cours de la réunion de Ryad "les documents" au sujet de ses demandes de financement, et s'attend à ce que "les décisions concrètes soient prises par les donateurs à New York".

Le Yémen, l'un des pays arabes les plus pauvres, est sorti exsangue d'une année de contestation qui a abouti au départ du président Ali Abdallah Saleh et à l'élection en février d'Abd Rabbo Mansour Hadi pour une période transitoire de deux ans.

Une réunion du club des "Amis du Yémen" s'était tenue fin mai à Ryad et avait donné lieu à des promesses d'aide de plus de 4 milliards de dollars, dont 3,25 milliards de dollars venant de la seule Arabie saoudite.

En mai dernier, sept organisations d'aide internationale avaient averti que le Yémen était au bord d'une "crise alimentaire catastrophique" et qu'au moins 10 millions de personnes, soit environ 44 % de la population, n'avaient pas assez à manger.

str/at/hj

PLUS:afp