NOUVELLES

La Scotia compte acquérir la Banque ING du Canada pour 3,13 milliards $

29/08/2012 04:34 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Banque Scotia (TSX:BNS) s'apprête à racheter la Banque ING du Canada (ING Direct) de sa société mère néerlandaise, le Groupe ING, dans une transaction de 3,13 milliards $ qui permettra à la plus internationale des banques canadiennes de renforcer ses services aux consommateurs du Canada.

En vertu de l'entente annoncée après la clôture des marchés boursiers mercredi, ING Direct poursuivrait ses activités séparément et conserverait son équipe de 1000 employés.

La marque — popularisée par le logo du lion orange et les publicités répétant aux consommateurs que «c'est votre intérêt qui compte» —, serait aussi conservée pour au moins 14 mois après que la transaction ait été scellée. Mais le nom sera modifié à l'intérieur d'une période de 18 mois.

La Banque Scotia a précisé que cette transaction — qui serait l'une de ses plus importantes acquisitions à ce jour —, pour racheter la banque en ligne permettrait de contribuer «modestement» à ses bénéfices dans la première année. Le portfolio d'ING Direct compte une valeur comptable d'environ 1,7 milliard $, 40 milliards d'actifs et environ 3 milliards $ de dépôts.

«ING Direct saura profiter du soutien qu'apporte un actionnaire canadien, à la fois solide et stable, qui mettra à sa disposition des ressources supplémentaires lui permettant de croître et de prendre de l'expansion. Pour nos actionnaires, cela se traduira dès la première année par une nouvelle source de gains additionnels, ainsi que par une nouvelle base de dépôts qui diversifiera encore plus notre capitalisation», a dit le président et chef de la direction de la Scotia, Rick Waugh, lors d'une conférence téléphonique à l'intention des analystes immédiatement après l'annonce de la transaction.

«Pour la Scotia, cela représente une nouvelle source de revenus incrémentiels dès la première année, en plus de 30 milliards $ en dépôts de détail provenant de 1,8 million de clients pour diversifier notre financement», a-t-il dit.

M. Waugh a ajouté que le portefeuille d'ING aidera la Scotia à solidifier la troisième position qu'elle occupe dans le secteur des dépôts au Canada.

La transaction devrait se traduire par un investissement net de 1,9 milliard $ pour la Scotia, déduction faite de l'excédent de trésorerie actuel d'ING Direct.

Le président et chef de la direction d'ING Direct, Peter Aceto, a dit qu'ING — qui n'a pas de succursales physiques — poursuivrait ses activités de façon indépendante. «Nous n'anticipons aucun changement pour nos clients», a-t-il dit.

La Banque Scotia a également annoncé un appel public à l'épargne de 29 millions d'actions ordinaires à 52 $ sur la base d'une prise ferme afin d'obtenir un produit brut de 1 508 000 000 $ pour financer l'opération.

L'entente, qui doit être approuvée par les autorités réglementaires, devrait être scellée d'ici le mois de décembre.

«ING Direct a démontré avec succès sa capacité à satisfaire aux besoins des Canadiens qui ne recherchent pas la valeur ajoutée des services, conseils et liens qu'offrent les canaux bancaires traditionnels. Nous reconnaissons ce succès et, ce faisant, nous sommes déterminés à maintenir en place cette plateforme unique», a soutenu dans un communiqué M. Waugh.

ING Groep NV peine à protéger sa santé financière dans la foulée de mauvais prêts et de marges fondantes.

Comme plusieurs banques européennes, ING a dû vendre des actifs et se prévaloir de prêts d'urgence quand la crise budgétaire grecque a miné la confiance envers les institutions bancaires du continent, qui avaient déjà été matraquées par la récession. Elle avait annoncé cet été qu'elle envisageait de vendre sa filiale canadienne.

La filiale canadienne d'ING a été créée en 1997, attirant ses clients avec la promesse de ne pas facturer de frais bancaires.

La banque permet de gérer des comptes épargne et chèque à intérêt élevé en ligne, en plus d'offrir des hypothèques ou des investissements dans des fonds mutuels, mais les retraits et dépôts doivent être faits dans des guichets ATM en différents endroits.

En février, ING a vendu les activités américaines d'ING Direct à Capital One pour 600 millions $ US.

En 2010, le Groupe ING a vendu 400 propriétés industrielles canadiennes au Alberta Investment Management Corp et à KingSett Capital, leur consentant un rabais de 1,3 milliard $, quand la valeur de ce portefeuille s'est écroulée quatre ans après son acquisition.

Mercredi à la Bourse de Toronto, le cours de l'action de la Banque Scotia a clôturé à 53,60 $, en hausse de 70 cents.

PLUS:pc