NOUVELLES

La cérémonie des jeux Paralympiques a débuté au Stade olympique de Londres

29/08/2012 04:30 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

La cérémonie d'ouverture des XIVèmes jeux Paralympiques, placée sous le signe de la science, a débuté dans le froid mercredi vers 19h30 GMT dans un stade olympique comble en présence de la reine Elizabeth II et devant 80.000 spectateurs enthousiastes.

Le célèbre scientifique Stephen Hawking, paralysé, connu pour ses travaux sur l'expansion de l'univers, est apparu en fauteuil roulant dès le début de la cérémonie. Son rôle est de guider pendant la soirée un personnage appelé Miranda dans le monde des sciences et de la découverte.

"Regardez les étoiles et non vos pieds. Essayez de comprendre ce que vous voyez et demandez-vous ce qui fait que l'univers existe, soyez curieux", a déclaré le scientifique de 70 ans, qui s'exprime grâce à un ordinateur.

Après un premier feu d'artifice, une sphère céleste et brillante est descendue au milieu d'un parapluie géant bleu et violet posé au milieu de stade, comme un symbole typique de la Grande-Bretagne. Débute ainsi symboliquement le "big bang" qui a créé l'univers, l'un des sujets de prédilection de Stephen Hawking.

Alors que le scientifique, dont les apparitions publiques sont rares, l'encourageait à être curieuse, Miranda a aperçu une pomme de Newton géante, la déclaration universelle des Droits de l'Homme ainsi qu'une boule représentant le boson de Higgs tandis qu'une chorale de plus de 400 personnes entonnait des chants.

Plus de 3.000 figurants, dont une centaine d'enfants et des artistes handicapés, devaient pendant plus de deux heures animer cette cérémonie baptisée "Enlightenment", en hommage au siècle des Lumières.

Après l'arrivée de la reine et l'hymne national britannique, les athlètes sont ensuite apparus pour le traditionnel défilé des délégations tandis que'ont résonné dans le stade plusieurs chansons, comme "Common people", du groupe britannique Pulp.

Plus de 4.200 sportifs venus de 166 pays participent à ces Jeux.

En fin de soirée, la reine déclarera officiellement ouverts les Paralympiques et la vasque du stade olympique s'embrasera de nouveau, moins de trois semaines après la fin des JO.

La flamme partie mardi soir de Stoke Mandeville, près de Londres, était arrivée mercredi matin dans la capitale.

Mais une flamme de secours a été allumée par précaution, car les 580 relayeurs avaient accumulé deux heures de retard dans la journée.

Egalement inspirée de "La Tempête" de Shakespeare, comme la cérémonie d'ouverture des JO le 27 juillet, la soirée de mercredi est néanmoins "très différente et beaucoup plus classique", selon ses concepteurs.

La cérémonie doit célébrer également le retour des jeux Paralympiques dans leur patrie d'origine. C'est à l'hôpital de Stoke Mandeville qu'un médecin eut l'idée de faire faire du sport à des blessés de guerre, puis d'organiser une compétition internationale en 1948.

Douze ans plus tard, en 1960, s'ouvraient les premiers jeux Paralympiques, à Rome.

Bien décidés à renouveler le succès populaire des JO, qui se sont terminés le 12 août, les organisateurs prévoient déjà une édition record pour ces jeux, qui devraient être les premiers à se tenir à guichets fermés, devant 2,5 millions de spectateurs.

Les compétitions débuteront jeudi, avec une première médaille d'or en tir sportif à 10 mètres chez les dames et aussi des finales en cyclisme (poursuite individuelle hommes et dames), en judo et en natation.

Les onze jours de compétition seront notamment marqués par la présence du coureur sud-africain Oscar Pistorius, alias "Blade Runner". Equipé de lames en carbone, il court aussi vite que bien des valides, au point d'être devenu cet été le premier athlète amputé des deux jambes à participer aux JO.

L'athlétisme commencera vendredi.

Les 163 Français visent au moins la dixième place, après la 12ème de Pékin, avec au moins 16 médailles d'or.

Les organisateurs espèrent en outre quatre milliards de téléspectateurs, un autre record.

jc-alm/gv

PLUS:afp