NOUVELLES

Isaac: les digues construites autour de La Nouvelle-Orléans tiennent le choc

29/08/2012 12:19 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Isaac a poursuivi sa progression mercredi en Louisiane, où les digues construites après les ravages causés il y a sept ans par Katrina autour de la Nouvelle-Orléans tenaient le choc malgré les trombes d'eau déversées par l'ouragan.

Isaac est accompagné de pluies diluviennes et de vents très violents, même si l'ouragan, depuis qu'il a touché terre, s'est légèrement affaibli: à 15H00 GMT, ses vents atteignaient 120 km/h, contre 130 km/h quelques heures auparavant, selon le Centre de surveillance des ouragans (NHC).

"Un affaiblissement progressif est attendu au cours des 48 prochaines heures, au fur et à mesure qu'Isaac poursuit sa progression dans les terres", pointe le NHC, qui prévoyait même à 15H00 GMT qu'il devrait être rétrogradé au statut de tempête tropicale dans la journée de mercredi. Actuellement, Isaac est classé comme ouragan de catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui compte cinq degrés.

L'ouragan devrait balayer la Louisiane mercredi et jeudi avant de toucher le sud de l'Arkansas tôt vendredi, selon le Centre, qui met en garde contre "de dangereuses montées des eaux et des risques d'inondations dus aux fortes pluies" jusqu'en fin de journée mercredi.

Le Corps des ingénieurs de l'armée américaine s'est toutefois félicité que le système anti-inondation construit autour de La Nouvelle-Orléans après Katrina tienne le choc.

"Nous faisons confiance à ce système" qui "réagit comme il doit le faire", ont souligné les ingénieurs dans un communiqué, précisant que les digues qui submergées dans le comté de Plaquemines ne faisaient pas partie du réseau construit par l'Etat fédéral après Katrina.

Après l'ouragan Katrina, qui avait ravagé La Nouvelle-Orléans le 29 août 2005, le Corps des ingénieurs de l'armée américaine avait construit dans la ville un enchevêtrement composé de 560 km digues, de parois coulissantes anti-crue et de 78 stations de pompage.

Dans d'autres zones, les fortes précipitations accompagnant Isaac ont en revanche déjà entraîné des inondations: des habitants de la paroisse de Plaquemines, sur le littoral au sud de La Nouvelle-Orléans, ont ainsi dû être évacués mercredi, ont annoncé les autorités locales.

Les eaux, passant par-dessus une digue, sont montées brutalement jusqu'à une hauteur de 3,6 mètres dans certaines maisons d'un secteur résidentiel, a indiqué à CNN Billy Nungesser, le président de la paroisse --l'équivalent en Louisiane d'un comté dans le reste du pays.

Au moins la moitié des 2.000 personnes habitant dans la zone menacée avaient déjà quitté les lieux avant l'arrivée de l'ouragan, a-t-il dit, sans préciser combien de personnes avaient dû être évacuées mercredi.  

"Je ne sais pas qui a décidé qu'il s'agissait d'un ouragan de catégorie 1, mais ce n'en est pas un", a-t-il assuré sur la radio publique NPR: "Ma maison est encore plus endommagée qu'au moment de Katrina", a-t-il poursuivi, prédisant des dégâts "historiques".

Dans le comté, selon des médias locaux, plusieurs habitants sont coincés dans le grenier ou sur le toit de leur maison, où certains sont secourus en bateau par des voisins.

A la suite de ruptures de lignes provoquées par des rafales de vent, plus de 545.000 foyers en Louisiane n'avaient par ailleurs plus d'électricité mercredi peu avant 16H00 GMT, selon Entergy Louisiana.

Après avoir touché les côtes américaines à l'extrême sud-est de la Louisiane mardi en début de soirée, l'oeil de l'ouragan se trouvait à 72 km environ au sud-ouest de La Nouvelle-Orléans à 15H00 GMT, selon le NHC.

Mais Isaac se dirigeant vers le nord-ouest à la vitesse de 9 km/h, il ne devrait pas passer directement sur la ville, même si ses effets s'y font ressentir aussi.

Le NHC a par ailleurs annoncé vendredi la formation d'une nouvelle tempête tropicale dans l'Atlantique, baptisée Kirk, qui ne menace a priori aucune terre.

bur-mdm/jca

PLUS:afp