NOUVELLES

Ethiopie : abandon des poursuites contre le rédacteur en chef d'un journal

29/08/2012 04:13 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La justice éthiopienne a abandonné ses poursuites contre le rédacteur en chef d'un journal qui était accusé d'incitation à la violence contre le gouvernement, a annoncé mercredi le gouvernement.

"L'accusation m'a dit qu'ils avaient retiré les charges," a affirmé à l'AFP le porte-parole du gouvernement éthiopien Shimeles Kemal.

Le rédacteur en chef, Temesgen Desalegn, avait été accusé plus tôt ce mois-ci d'avoir préparé une révolte contre le gouvernement. Il était aussi accusé de diffamation et d'avoir utilisé le journal Feteh pour disséminer de fausses informations.

Vendredi, le tribunal devant lequel il devait être jugé lui avait refusé la liberté sous caution. Il avait alors été emprisonné, avant d'être libéré mardi après-midi à la levée des charges.

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), basé aux Etats-Unis, a salué sa libération, tout en appelant l'Ethiopie à rendre leur liberté aux autres journalistes encore emprisonnés dans le pays.

Plusieurs organisations ont exhorté le gouvernement éthiopien à améliorer la situation des droits de l'Homme dans le pays après la mort la semaine dernière du Premier ministre Meles Zenawi. Resté au pouvoir plus de 20 ans, Meles, dont les funérailles sont prévues dimanche, dirigeait son pays d'une main de fer.

jv/pjm/aud/bb/de

PLUS:afp