NOUVELLES

Condamnation de Timochenko confirmée en Ukraine: Washington "déçu"

29/08/2012 01:17 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont critiqué mercredi le rejet en cassation de l'appel de l'ex-Première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko contre sa condamnation à sept ans de prison pour abus de pouvoir et appelé les autorités à cesser les poursuites "aux motivations politiques".

"Nous sommes déçus par cette décision", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland, faisant écho à des réactions similaires de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe.

Rappelant que Washington avait "exprimé à plusieurs reprises ses inquiétudes" au sujet de poursuites judiciaires à "motivations politiques", Mme Nuland a redit que les Etats-Unis "exhortait de nouveau l'Ukraine à libérer Mme Timochenko et les autres membres de (l'ancien) gouvernement et à rétablir leurs pleins droits civils et politiques".

La cour de cassation ukrainienne a confirmé mercredi la condamnation de Mme Timochenko en octobre dernier à sept ans de prison pour abus de pouvoir dans la signature en 2004 d'un contrat gazier avec la Russie, jugé désavantageux pour le pays, du temps où elle était chef du gouvernement.

Cette affaire a provoqué une grave crise dans les relations entre Kiev et l'Occident, qui dénonce l'arrière-plan politique de l'affaire et réclame la libération de l'opposante, empêchée de se présenter aux législatives du 28 octobre.

L'Union européenne a regretté mercredi la confirmation de cette condamnation de Mme Timochenko, se disant "profondément déçue" que cette décision l'empêche de participer aux prochaines élections et dénonçant au sujet d'autres opposants des procès "qui n'ont pas respecté les normes internationales en matière de procédures équitables, transparentes et indépendantes".

Le Conseil de l'Europe a également "vivement déploré" mercredi le rejet par la Cour de cassation de Kiev de l'appel de l'ex-Première ministre ukrainienne.

sct/are/lor

PLUS:afp