NOUVELLES

Abbas à Téhéran pour chercher des soutiens au statut palestinien à l'ONU

29/08/2012 12:48 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Le président palestinien Mahmoud Abbas est arrivé mercredi à Téhéran pour participer à un sommet des pays Non-Alignés, lors duquel il devrait chercher des soutiens à son projet d'obtenir pour les Palestiniens le statut d'Etat non membre à l'ONU, ont indiqué les médias.

C'est la première fois que le président de l'Autorité palestinienne se rend en Iran, qui se montre très critique à l'égard de sa politique jugée trop modérée envers Israël et soutient ses rivaux du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza.

M. Abbas avait menacé de boycotter le sommet prévu jeudi et vendredi si le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, y était aussi invité comme le prévoyait Téhéran avant de renoncer à la dernière minute à cette idée.

Aucune indication n'a été donnée sur une éventuelle rencontre de M. Abbas avec des dirigeants iraniens en marge du sommet.

M. Abbas doit profiter de la présence à Téhéran des représentants d'une centaine de pays, dont une trentaine de chefs d'Etat ou de gouvernement, pour plaider en faveur de la reconnaissance d'un Etat palestinien à l'Assemblée générale de l'ONU, selon son entourage.

"La décision du sommet des Non-Alignés aura un impact sur le projet palestinien visant à obtenir le statut d'Etat non membre à l'ONU", a indiqué à l'AFP le porte-parole, Nabil Abou Roudeïna, avant le départ de M. Abbas pour Téhéran.

"Le président rencontrera des délégations et prononcera un discours à propos du processus de paix bloqué et l'importance de soutenir les droits du peuple palestinien, en particulier à Jérusalem-Est", a-t-il ajouté.

Selon le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki, M. Abbas présentera le 27 septembre sa demande de reconnaissance par l'Assemblée générale d'un Etat palestinien non membre de l'ONU ayant statut d'observateur.

En septembre 2011, après un an de blocage du processus de paix avec Israël, M. Abbas avait formellement demandé la reconnaissance de l'Etat palestinien par l'ONU, provoquant la colère d'Israël et des Etats-Unis estimant que seuls des pourparlers de paix doivent aboutir à la création d'un tel Etat.

Les Palestiniens n'ont pas réussi à rallier la majorité des 15 membres du Conseil de sécurité requise, et M. Abbas espère désormais obtenir cette reconnaissance à l'Assemblée générale de l'ONU.

na-lma/sb

PLUS:afp