NOUVELLES

Washington salue les contacts entre la Colombie et la guérilla des Farc

28/08/2012 06:41 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont bien accueilli mardi l'annonce par la Colombie de contacts noués avec la guérilla marxiste des Farc en vue de l'ouverture d'un dialogue de paix après un demi-siècle de conflit.

"Nous saluerons évidemment tous les efforts faits pour mettre un terme au plus long conflit en cours dans l'hémisphère (Nord) et pour apporter une paix durable à la Colombie", a réagi la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

"Nous avons été un partenaire indéfectible de la Colombie et de son peuple dans cette bataille et nous espérons que ses concitoyens trouveront la paix et la sécurité", a plaidé Mme Nuland, ajoutant que dans "n'importe quel conflit, on fonde toujours l'espoir, qu'à un moment, on puisse s'asseoir à la table des négociations de paix".

Le président colombien Juan Manuel Santos a annoncé lundi que son gouvernement avait ouvert avec la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) des "discussions exploratoires" visant à instaurer un processus de paix historique après 48 ans de guerre. Aucun détail n'a été officiellement communiqué sur ces possibles négociations qui pourraient, selon des médias colombiens, se dérouler à partir d'octobre en terrain neutre, d'abord en Norvège puis à Cuba. Le chef de l'Etat a annoncé mardi sa décision de nommer un ancien maire de Bogota comme médiateur du gouvernement.

Fondées en 1964, les Farc, principale guérilla du pays, comptent encore 9.200 combattants selon les autorités, repliées dans les régions rurales, après une série de revers militaires qui ont divisé par deux le nombre de ses troupes en dix ans.

Les Etats-Unis et la Colombie entretiennent depuis des années une "étroite coopération" selon le département d'Etat, notamment pour lutter contre le trafic de drogues.

nr/bdx

PLUS:afp