NOUVELLES

Wall Street finit sans direction, frileuse avant la Fed

28/08/2012 04:32 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a terminé mardi sans direction une séance hésitante, les courtiers étant entièrement tournés vers le discours de rentrée du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) vendredi: le Dow Jones a reculé de 0,16% mais le Nasdaq a gagné 0,12%.

Selon des résultats provisoires à la clôture, l'indice Dow Jones Industrial Average a reculé de 21,60 points à 13.103,07 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a progressé de 3,59 points à 3.076,78 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait de 0,03% (+0,36 point à 1.410,80 points).

Les indices de la Bourse de New York ont oscillé dès l'ouverture autour de l'équilibre, dans un marché très faible en volume et frileux à la recherche d'indications sur les intentions des banques centrales.

"Le marché ne semble pas faire attention à autre chose qu'au discours" du président de la Fed, Ben Bernanke, qui s'exprimera lors d'une réunion des banquiers centraux à Jackson Hole (Wyoming, centre), a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

"Le marché espère qu'il ouvrira la porte à plus d'apaisement (monétaire) même si les opérateurs n'attendent pas forcément qu'on leur annonce une nouvelle vague d'assouplissement", dit "QE3" sur les marchés, a ajouté le stratège.

Les experts de Barclays ont indiqué pour leur part "ne pas s'attendre à des signes d'un assouplissement monétaire imminent vendredi. Nous estimons que le comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) attendra les chiffres du chômage avant d'agir", ont-ils ajouté.

"Il y a beaucoup d'incertitude", a relevé quant à lui Chris Low, de FTN Financial, la publication de données économiques en demi-teinte dans la matinée accentuant selon lui cette tendance erratique.

La place new-yorkaise s'était initialement enthousiasmée à la publication de "chiffres encourageants des prix de l'immobilier" peu avant l'ouverture de la cote, ont relevé les experts de Charles Schwab, les prix des logements à la vente dans les vingt plus grandes métropoles des Etats-Unis augmentant en juin pour le cinquième mois d'affilée.

Mais les courtiers ont été déçus par les chiffres du moral des ménages qui a fortement baissé en août aux Etats-Unis, tombant à son niveau le plus faible depuis novembre.

Le marché obligataire a terminé en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,630% contre 1,649% lundi et celui à 30 ans, à 2,743% contre 2,757%.

ppa/jum/bdx

PLUS:afp