NOUVELLES

USA: Isaac devient un ouragan et menace La Nouvelle-Orléans

28/08/2012 01:57 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

NEW ORLEANS - LA NOUVELLE-ORLEANS (Sipa) — Isaac est désormais un ouragan de catégorie un. La tempête tropicale s'est renforcée au-dessus du golfe du Mexique mardi, en se dirigeant vers La Nouvelle-Orléans accompagné par des vents soufflant à 120km/h.

Le Centre national américain des ouragans (NHC) s'attendait à ce qu'Isaac touche terre mardi soir ou mercredi, sept ans exactement après le passage de l'ouragan Katrina, qui avait dévasté La Nouvelle-Orléans, faisant 1.800 personnes dans cette région. Isaac est toutefois beaucoup plus faible que Katrina.

L'état d'urgence a été déclaré dans quatre Etats: la Louisiane, le Mississippi, l'Alabama et la Floride. Le président Barack Obama a également décrété l'état d'urgence en Louisiane, ce qui permettra d'allouer des fonds fédéraux aux mesures d'urgence liées à la perturbation.

Isaac était attendu sur la côte du sud-est de la Louisiane mercredi matin. Vu l'ampleur de la perturbation, ses effets devraient se faire sentir bien au-delà de La Nouvelle-Orléans, avec des niveaux de précipitation pouvant atteindre les 3,60m dans les quatre Etats et des vents qui pourraient souffler à plus de 320km du centre de l'ouragan. Le vent et la pluie pourraient notamment toucher la Floride (sud-est), où se tient jusqu'à jeudi la convention nationale des républicains chargée d'investir Mitt Romney pour affronter Barack Obama à l'élection présidentielle de novembre.

"Il faut prendre (Isaac) au sérieux. Ce n'est pas le moment de tenter le sort", a déclaré le président sortant mardi avant de quitter Washington pour une tournée électorale dans trois Etats potentiellement déterminants pour le scrutin du 6 novembre.

Le centre de l'ouragan était localisé à environ 128km au sud/sud-est de l'embouchure du Mississippi mardi à 11h locales (15HGMT, 17h à Paris) et se déplaçait à 16km/h vers le nord-ouest, selon le NHC basé à Miami. Il se trouvait à 265km au sud-est de La Nouvelle-Orléans.

Le maire de la ville, Mitch Landrieu, n'a pas ordonné l'évacuation mais les autorités ont appelé les habitants à se calfeutrer chez eux et à vivre sur leurs réserves.

Des responsables fédéraux ont déclaré que les digues entourant la ville étaient prévues pour résister à des tempêtes plus fortes qu'Isaac. Le corps du Génie de l'armée a reçu environ 14 milliards de dollars pour améliorer les défenses de La Nouvelle-Orléans contre les inondations, et la plus grande partie des travaux est achevée. Les digues sont censées pouvoir supporter une élévation du niveau de l'eau de jusqu'à 7,9m par endroits.

Cela n'empêchait pas les habitants de s'inquiéter, surtout dans la ville basse, dévastée par Katrina en 2005. "Je n'ai pas vraiment confiance dans les digues", a confié Robert Washington, qui comptait évacuer son quartier largement désert avec sa femme et leurs cinq enfants. "Je ne veux pas prendre ce risque. J'ai vu ce qui s'est passé ici après Katrina."

Le gouvernement fédéral a déclaré que 78% de la production de pétrole dans le golfe du Mexique avait été suspendue dans l'attente de la tempête et que 346 plate-formes pétrolières et gazières en eaux profondes avaient été évacuées.

Les responsables des paroisses de St. Charles, près de La Nouvelle-Orléans, et de Terrebonne, situées au sud du Lac Pontchartrain, ont ordonné à quelque 73.000 habitants d'évacuer avant l'arrivée d'Isaac. Certains habitants d'Alabama ont reçu la même consigne.

Isaac a fait au moins 24 morts et trois disparus en Haïti samedi ainsi que cinq morts en République dominicaine voisine, soit un total d'au moins 29 morts pour l'île d'Hispanola que se partagent ces deux pays.

st/AP-v

PLUS:pc