NOUVELLES

Pulvérisation de pesticides à New York contre le virus du Nil occidental

28/08/2012 06:33 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Le maire de New York a annoncé mardi que du pesticide allait être pulvérisé à Manhattan afin de réduire le nombre de moustiques porteurs du virus du Nil occidental, une maladie en pleine résurgence cette année aux Etats-Unis.

Par le biais d'un communiqué, le département de la Santé de la ville a indiqué que le pesticide allait être pulvérisé vendredi sur une partie de Central Park et le nord-ouest de Manhattan, des zones où "le virus du Nil occidental est particulièrement actif avec des populations de moustiques importantes et/ou en augmentation".

Les autorités new yorkaises, qui procèdent régulièrement à ce type de pulvérisations, précisent que celles-ci ont une "concentration très basse" de pesticides, et "ne représentent aucun risque pour la santé quand ces produits sont utilisés correctement".

Elles recommandent toutefois à la population de rester à l'intérieur pendant les pulvérisations et de ne pas laisser d'habits et ou jouets d'enfants à l'extérieur.

La plupart du temps, le virus du Nil occidental passe inaperçu, mais il peut aussi causer des symptômes ressemblant à la grippe, et dans une minorité de cas des complications telles que des méningites et des encéphalites. La maladie, qui n'a pour l'instant aucun traitement, peut alors être mortelle.

Au moins 41 personnes porteuses du virus sont décédées aux Etats-Unis cet été. Sur l'ensemble du pays, 1.118 cas ont été recensés, mais 80% des personnes infectées ne présentent aucun symptôme.

sms/sat/bdx

PLUS:afp