NOUVELLES

Pétition pour l'arrêt de la construction de la Grande Mosquée d'Alger

28/08/2012 08:44 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Une pétition circulait mardi sur le net en faveur d'un arrêt de la construction de la gigantesque Grande Mosquée d'Alger, un projet cher au président Abdelaziz Bouteflika, au bénéfice d'infrastructures plus urgentes.

"La construction de la Grande mosquée d’Alger dont le coût avoisine les 20 milliards de dollars n’est pas une nécessité nationale comme les autres infrastructures et investissements nécessaires", indique cette motion adressée au président algérien, déjà signée mardi à la mi-journée par 389 personnes sur 10.000 requises.

Cependant de source officielle, le projet, confié par le gouvernement à la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC) qui a récemment commencé les travaux, n'est évalué qu'à un milliard d'euros.

Pour les signataires de l'appel, l'Algérie accuse "un très grand retard" dans la construction d'infrastructures et d'investissements "garants d’une économie de l’auto-suffisance stable et pérenne".

Cette Grande mosquée devrait être achevée d'ici trois ans et, selon de récentes déclarations du ministre des Affaires religieuses Bouabdallah Ghlamallah, "n'avoir pas sa pareille dans le monde pour ses volets religieux, touristiques et économiques".

Elle aura un minaret de 270 m de hauteur avec 25 étages, le plus grand du monde, devant celui de la Grande mosquée Hassan II à Rabat long de 210 m, le tout construit sur 20 hectares dans la région de Mohammadia, face à la baie d'Alger, dans l'est de la capitale.

Le projet comprend une salle de prière d'une capacité de 120.000 fidèles, une bibliothèque de 2.000 places dotée d'un million d'ouvrages, une salle de conférence, un musée d'art et d'Histoire islamiques et un centre de recherche sur l'Histoire de l'Algérie.

Ce projet devrait créer 17.000 emplois dont 10.000 pour les Algériens.

bmk/sbh

PLUS:afp