NOUVELLES

Obama monte au créneau sur la tempête Isaac, en passe de devenir un ouragan

28/08/2012 09:00 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama est monté au créneau mardi en annonçant qu'il allait s'exprimer sur la tempête Isaac, en passe de devenir un ouragan dans la journée en approchant de la Louisiane, qui avait été ravagée en 2005 par l'ouragan Katrina.

"Le président fera une déclaration sur la tempête tropicale Isaac" à 10H00 (14H00 GMT), a précisé la Maison Blanche dans un communiqué. Le président devait ensuite s'envoler vers l'Iowa (centre) et le Colorado (ouest), des Etats clés de la campagne présidentielle américaine

Barack Obama a décrété lundi l'état d'urgence en Louisiane (sud), afin de permettre la mobilisation des ressources de l'Etat fédéral pour venir en aide aux autorités locales.

Isaac "devrait devenir dans un ouragan dans la journée", et ses vents forcir avant d'atteindre La Nouvelle-Orléans toujours menacée de fortes inondations, a précisé mardi le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de 12H00 GMT.

Il y a "une montée importante du niveau des eaux et des menaces d'inondations sur la côte nord du golfe du Mexique", réaffirme le NHC qui, dans son précédent bulletin, annonçait qu'Isaac était "sur le point" de devenir un ouragan.

A 12H00 GMT, la tempête se situait à 170 kilomètres au sud de l'embouchure du fleuve Mississippi et se déplaçait vers le nord-ouest, par des vents de 110 kmh, mais avec des rafales plus fortes, selon le NHC.

Le centre de la tempête arrivera sur la côte de la Louisiane, ou en sera proche, entre mardi soir (heure locale) et mercredi matin, réaffirme le NHC, dont le siège est à Miami (Floride).

Selon les prévisions, la tempête pourrait provoquer de fortes houles allant jusqu'à 3,6 mètres de hauteur sur les côtes du sud-est de la Louisiane et du Mississippi. Les pluies pourraient aussi apporter jusqu'à 51 centimètres d'eau dans ces mêmes régions ainsi que dans le sud de l'Alabama et de la Floride.

Sept ans après, la tempête pourrait frapper le même jour que l'ouragan Katrina, qui avait touché la Nouvelle-Orléans le 29 août 2005, déclenchant l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire américaine, faisant quelque 1.800 morts. Katrina était un ouragan de catégorie 3 avec des vents poussant jusqu'à 178 km/h.

Le gouverneur de l'Alabama, Robert Bentley, a ordonné des évacuations dans les comtés de Mobile et Baldwin, dans le sud.

En Louisiane, s'il n'a pas rendu obligatoires de telles évacuations, le gouverneur a insisté sur la nécessité pour chaque famille de faire des réserves d'eau, de nourritures non périssables, de produits d'hygiène, de vêtements et de médicaments en cas de traitement.

bur-are/jca

PLUS:afp