DIVERTISSEMENT

Le Festival du film de Venise réduit son nombre de films en compétition

28/08/2012 01:30 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT
Alamy

VENISE, Italie - Le Festival du film de Venise retourne à ses racines artistiques, cette année, en misant sur des films de réalisateurs renommés plutôt que sur des mégaproductions hollywoodiennes.

Le directeur du festival, Alberto Barbera, a réduit le nombre de films en compétition pour n'en inclure que 18. Et la sélection totale ne contient que 60 films, environ la moitié de l'offre des dernières années.

«Je n'aime pas cette idée de le rendre de plus en plus gros, année après année, a confié Barbera, mardi. Toronto devient de plus en plus gros chaque année, et c'est la même chose pour Cannes et Berlin et les autres. Et je n'aime pas cela. Ce n'est pas la façon appropriée de faire la promotion d'un film.»

La programmation fait une bonne place aux films d'auteurs, dont ceux de Terrence Malick, qui présentera «To the Wonder» dimanche, et de Paul Thomas Anderson, qui retournera au Lido avec «The Master». Ces deux films constituent de bons coups pour Barbera, qui est de retour cette année au festival qu'il a dirigé entre 1998 et 2002.

«Habituellement, on présente ici des films de studios, même hors compétition, pour donner un peu de glamour (à l'événement)», a expliqué Maria Grazia Vairo, responsable romaine des acquisitions pour le distributeur Eagle Pictures.

On ignore si les gros films hollywoodiens n'étaient tout simplement pas prêts lorsque Venise a préparé sa sélection ou si les studios ont préféré économiser le coût des billets d'avion et présenter leurs films à Toronto, dont les dates coïncident avec celles du festival italien et qui propose plus de 300 films.

Se concentrer sur une plus petite quantité de films, non seulement de réalisateurs renommés mais aussi de nouveaux venus, «pourrait être une bonne chose», avance cependant Vairo. «Nous pourrions découvrir des films qui sont moins évidents.»

Au cours des dernières années, jusqu'à 24 films ont été présentés en compétition, en plus de la centaine d'autres projections incluses dans la programmation.

Selon Barbera, la sélection plus modeste permettra de mieux faire la promotion des films. Il a également créé le premier marché du film du festival afin de donner aux oeuvres un coup de pouce commercial.

Le Festival du film de Venise commencera mercredi et se poursuivra jusqu'au 8 septembre.