NOUVELLES

Isaac, à la limite de l'ouragan, se dirige droit sur La Nouvelle-Orléans

28/08/2012 12:10 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La Nouvelle-Orléans se préparait mardi --sept ans après Katrina, qui avait ravagé la ville-- à l'arrivée de la tempête Isaac, qui était en milieu de journée très proche de se transformer en ouragan, une menace à prendre "au sérieux", selon Barack Obama.

"Ce n'est pas le moment de prendre des risques", a prévenu le président américain lors d'une allocution à la Maison Blanche.

La tempête pourrait "provoquer d'importantes inondations et d'autres dégâts dans une vaste zone. (...) Ce n'est pas le moment de rester sourd aux mises en garde officielles. Il faut prendre cela au sérieux", a déclaré M. Obama.

"J'encourage tous les habitants de la côte du golfe (du Mexique) à écouter les autorités locales et à suivre leurs conseils, y compris si elles leur demandent d'évacuer", a-t-il ajouté.

A 15H00 GMT, le Centre de surveillance des ouragans (NHC) soulignait que la tempête "était juste en deçà de la puissance d'un ouragan" et qu'il devrait passer ce cap "avant de toucher terre".

Isaac "devrait ensuite commencer à s'affaiblir légèrement", toujours selon le NHC. Il pourrait atteindre la côte sud-est de la Louisiane dans la soirée de mardi en heure locale.

Barack Obama a décrété lundi l'état d'urgence en Louisiane, afin de permettre la mobilisation des ressources de l'Etat fédéral pour venir en aide aux autorités locales. Les autorités des Etats de l'Alabama, de la Louisiane et du Mississippi, avaient de leur côté décrété l'état d'urgence dès dimanche.

A 15H00 GMT, Isaac se trouvait à 125 km au sud-sud-est de l'embouchure du fleuve Mississippi et à 260 km au sud-est de La Nouvelle-Orléans et se déplaçait vers le nord-ouest à la vitesse de 17 km/h, avec des vents dépassant 110 km/h en rafale.

Le NHC met en garde contre de possibles inondations sur les côtes du golfe du Mexique, en particulier si Isaac atteint cette zone à marée haute. Dans le sud-est de la Louisiane, le sud de l'Etat du Mississippi et le sud de l'Alabama, la tempête pourrait entraîner des précipitations atteignant plus de 50 cm.

Isaac pourrait frapper le même jour que Katrina

-----------------------------------------------

Sept ans après, la tempête pourrait frapper le même jour que l'ouragan Katrina, qui avait touché la Nouvelle-Orléans le 29 août 2005, déclenchant l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire américaine, faisant quelque 1.800 morts dans l'ensemble de l'Etat.

L'autorité américaine de régulation du nucléaire (NRC) a de son côté annoncé avoir dépêché quatre inspecteurs dans deux centrales de Louisiane en prévision du passage d'Isaac pour s'assurer de la sécurité des sites.

La centrale de Waterford se trouve à une trentaine de kilomètres à l'ouest de La Nouvelle-Orléans et celle de River Bend à 40 km au nord-ouest de Baton Rouge, la capitale de la Louisiane elle-même située à 130 km au nord-ouest de La Nouvelle-Orléans.

"Les inspecteurs sont arrivés sur place lundi et ont pu voir le personnel des centrales mettre en place les procédures prévues pour les conditions météorologiques extrêmes", a souligné le NRC dans un communiqué.

En Haïti, où quelque 400.000 personnes vivent toujours dans des camps de déplacés après le séisme de 2010, le passage d'Isaac samedi a fait 19 morts et six disparus.

Le passage d'Isaac à proximité de la Floride dans la nuit de dimanche à lundi a entraîné l'ouverture avec un jour de retard de la convention du parti républicain, à Tampa. Mitt Romney doit y être officiellement investi comme candidat à la présidentielle du 6 novembre face à Barack Obama.

bur-mdm/jca

PLUS:afp