NOUVELLES

Des militants pro-palestiniens retenteront d'entrer dans les Territoires

28/08/2012 09:49 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Des militants européens et américains pro-palestiniens ont annoncé mardi qu'ils tenteraient de nouveau d'entrer dans les Territoires palestiniens pour distribuer de l'aide à des enfants, après en avoir été empêchés par Israël et la Jordanie.

"Nous pensons que certainement en décembre, nous aurons une autre mission encore plus importante pour briser le blocus", a affirmé lors d'une conférence de presse à Amman Olivia Zemor, une porte-parole de l'opération "Bienvenue en Palestine".

"Nous ne savons pas encore si cette fois ça sera sur Gaza", a-t-elle ajouté.

Les autorités jordaniennes et israéliennes avaient empêché dimanche une centaine de militants d'entrer en Cisjordanie, pour livrer une tonne de matériel scolaire, via le passage Allenby qui relie la Jordanie à la Cisjordanie occupée.

Les Jordaniens avaient laissé passer un premier bus, refoulé ensuite par les Israéliens, tandis que le second bus a été empêché de traverser le pont par les Jordaniens à la demande des autorités israéliennes, selon les militants.

"Le gouvernement jordanien doit absolument considérer qu'Israël n'est pas un Etat respectable avec lequel on peut avoir une collaboration tant qu'Israël ne respecte pas le droit international", a estimé Mme Zemor, alors que l'Etat hébreu et le royaume hachémite ont signé un traité de paix en 1994.

"S'il y a un blocus, si les Palestiniens sont emprisonnés, torturés, assassinés, bombardés et dépossédés, c'est parce qu'il y a collaboration entre nos Etats et Israël", a affirmé Mme Zemor, qui dirige CAPJPO-Europalestine, une ONG française qui milite pour la fin de l'occupation israélienne dans les Territoires palestiniens.

Les militants, venus de France, de Belgique, d'Espagne et Suisse et des Etats-Unis, apporteront, selon elle, l'aide qui était prévue pour être livrée en Cisjordanie à des enfants du camp de réfugiés palestiniens de Jerach, au nord d'Amman.

Les militants doivent manifester jeudi à Amman devant les ambassades de France et d'Israël.

"Nous voulons dire aux Israéliens qu'ils sont des occupants et des terroristes qui terrorisent les Palestiniens et tous ceux qui les soutiennent. Nous voulons aussi montrer au gouvernement français à quel point nous sommes choqués qu'il n'ait pas protesté ou exprimé son désaccord avec ce qu'Israël a fait", a expliqué Mme Zemor.

Selon le groupe, l'opération "Bienvenue en Palestine", déjà refoulée en juillet 2011 et avril 2012 de l'aéroport Ben Gurion de Tel-Aviv, répond à une invitation du gouverneur de Bethléem, Abdel Fattah Hamayel.

kt-akh/sbh/sb

PLUS:afp