NOUVELLES

Conflit étudiant au Québec: neuf interpellations à l'Université de Montréal

28/08/2012 09:54 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La police québécoise a interpellé mardi matin neuf personnes dans les locaux de l'Université de Montréal, où la reprise des cours avait été légèrement perturbée lundi par des étudiants opposés à la hausse des droits de scolarité, a-t-on appris auprès de la police.

Il s'agit de six femmes et trois hommes, a précisé à l'AFP le sergent Laurent Gingras, indiquant qu'une enquête pour voies de fait avait été ouverte.

La police est intervenue à la demande de la direction de l'université, a ajouté le porte-parole.

Aucun incident n'a en revanche été signalé à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), un autre foyer de résistance à la hausse des droits de scolarité, à l'origine d'un conflit qui dure depuis plus de six mois.

Lundi, la reprise des cours à Montréal avait été perturbée par des groupes d'étudiants favorables à la poursuite de la grève, dont certains, masqués, étaient entrés dans les locaux de l'UQAM. A l'Université de Montréal, un groupe de policiers casqués avait convaincu un groupe de contestataires occupant un local de quitter les lieux.

L'annonce d'élections législatives anticipées, prévues le 4 septembre, a conduit la plupart des associations étudiantes à opter pour une trêve ou la reprise des cours.

via/sab/mdm

PLUS:afp