NOUVELLES

Wall Street hésite, tiraillée entre la Fed et la victoire d'Apple

27/08/2012 09:55 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

Wall Street évoluait sans direction lundi à l'ouverture, fébrile avant un discours important du patron de la banque centrale américaine (Fed) mais portée par l'envolée du titre d'Apple après une victoire judiciaire: le Dow Jones cédait 0,11% mais le Nasdaq prenait 0,23%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average reculait de 13,90 points à 13.144,07 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 7,03 points à 3.076,82 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 progressait de 0,05% (+0,72 point à 1.411,85 points).

La Bourse de New York avait terminé la semaine sur un ton résolument optimiste vendredi, misant sur une action prochaine des banques centrales pour stimuler une économie mondiale vacillante: le Dow Jones avait pris 0,77% à 13.157,51 points et le Nasdaq 0,54%, à 3.069,79 points.

Après une ouverture en légère hausse, l'indice vedette de Wall Street est rapidement passé en territoire négatif, dans un marché nerveux et hésitant dans l'attente d'éventuelles interventions des banques centrales en Europe et aux Etats-Unis.

"Les investisseurs spéculent sur le fait que le patron de la Fed (Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke) aille dans le sens d'une nouvelle action de relance lors de son discours à Jackson Hole (Wyoming, centre) vendredi", ont noté les analystes de la banque Wells Fargo.

M. Bernanke doit en effet intervenir le 31 août lors d'un séminaire international de politique monétaire organisé par la banque centrale américaine. Il a ces dernières années utilisé cette tribune pour poser les bases de sa politique avant la rentrée.

L'indice technologique soutenait toutefois le marché, porté par "une décision judiciaire favorable pour Apple" vendredi dans sa guerre des brevets contre son concurrent sud-coréen Samsung, ont relevé les experts de Charles Schwab.

Samsung a été condamné à verser plus d'un milliard de dollars au géant californien pour des violations de brevets liés aux populaires iPad et iPhone.

Le procès, le plus grand de ce type depuis des années aux Etats-Unis, était particulièrement suivi vu ses conséquences potentielles pour le marché en pleine ébullition des tablettes informatiques et des smartphones.

Le titre du groupe à la pomme croquée se hissait de 2,12% à 677,26 dollars, évoluant à de nouveaux sommets.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,652% contre 1,678% vendredi et celui à 30 ans, à 2,760% contre 2,792%.

ppa/jum/mdm

PLUS:afp