NOUVELLES

US Open - 1re journée: la pluie s'invite déjà

27/08/2012 05:09 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

La pluie a perturbé lundi la première journée de l'US Open de tennis, dont les matches ont été interrompus pendant plus de deux heures par un violent orage alors que le dernier tournoi du Grand Cheleme de la saison n'avait commencé que depuis une heure et demie.

Seulement quatre des 56 matches du programme de lundi avaient été joués, tous dans le tableau féminin, quand des pluies diluviennes se sont abattues sur New York à 12h30 locales (16h30 GMT).

Samantha Stosur, tenante du titre, a eu le temps de se qualifier avant la pluie en écrasant 6-1, 6-1 en 51 minutes la Croate Petra Martic, 64e mondiale.

L'Australienne, qui a servi 10 aces (sur 32 premières balles), n'a perdu que quatre points sur son service, bien trop puissant pour Martic, et a même remporté les 19 premiers points de la rencontre pour mener 4-0 et 40-0.

"L'idée d'un golden set (6-0 sans perdre un point) m'a traversé l'esprit à ce moment-là, mais ma double faute m'a remis les pieds sur terre", a confié Stosur.

L'Espagnole Anabel Medina Garrigues (N.27) a été la première tête de série à mordre la poussière dans le tournoi, battue en deux sets par la Tchèque Lucie Hradecka. Deux Allemandes ont aussi été éliminées dès le 1er tour: Julia Georges (N.18), en deux sets face à la qualifiée Tchèque Kristyna Pliskova, et Sabine Lisicki (N.16), en trois sets contre la Roumaine Sorana Cirstea.

Le bon déroulé du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison a souvent été perturbé par la pluie ces dernières années: lors des quatre dernières éditions, la finale messieurs n'a ainsi pas pu être jouée comme prévu lors du deuxième dimanche de compétition, mais a dû avoir lieu le lendemain, un lundi.

La Fédération américaine (USTA) a essuyé ces derniers temps de sérieuses critiques quant à l'absence d'un toit amovible sur son immense court central Arthur-Ashe (23.000 places), alors que l'Open d'Australie et Wimbledon en disposent déjà d'un et que Roland-Garros en prévoit la construction d'ici 2017.

Le dernier plan de modernisation des infrastructures de l'US Open, présenté en juin, ne prévoit pas la construction d'un toit, en raison des difficultés techniques et du coût important, mais l'USTA a indiqué samedi qu'elle envisagerait de couvrir le court Arthur-Ashe et le court Louis-Armstrong (10.000 places), l'ancien central, lorsque la technologie permettrait d'utiliser des matériaux moins lourds, sans toutefois pouvoir donner de calendrier.

bpe/es

PLUS:afp