NOUVELLES

Près d'un Canadien sur deux possède un CELI, affirme la Banque CIBC

27/08/2012 08:51 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Selon un nouveau sondage de la Banque CIBC (TSX:CM) réalisé par Harris/Decima, près d'un Canadien sur deux (47 pour cent) affirme détenir un compte d'épargne libre d'impôt (CELI), qui célèbrera la cinquième année de son lancement en 2013.

Toutefois, ce sondage met aussi en lumière des occasions ratées: en effet, depuis le début de l'année, seul un titulaire de CELI sur deux y a cotisé; en outre, de nombreux Canadiens affirment ne pas avoir d'objectif pour les fonds qu'ils ont placés dans leur compte CELI.

Parmi les titulaires d'un CELI, 44 pour cent ont uniquement un compte d'épargne, 27 pour cent possèdent seulement un compte de placement et 21 pour cent des personnes interrogées affirment détenir les deux. La majorité (41 pour cent) des personnes interrogées sur l'objectif de leur compte d'épargne CELI ont répondu qu'elles n'en avaient aucun. Les personnes les plus susceptibles d'avoir un CELI étaient les résidents de la Colombie-Britannique (52 pour cent) alors que les moins susceptibles d'en avoir un étaient les Canadiens des provinces de l'Atlantique (42 pour cent).

Ce pourcentage est de 43 pour cent au Québec.

De plus, 41 pour cent des titulaires d'un CELI affirment n'avoir aucun plan immédiat pour leurs économies, et vouloir juste éviter de payer des impôts sur les intérêts accumulés ou le rendement de leurs investissements; 36 pour cent déclarent qu'ils comptent utiliser les fonds de ce compte au moment de la retraite; 30 pour cent des titulaires indiquent qu'ils prévoient utiliser les fonds de ce compte en cas d'urgence; et 17 pour cent disent qu'ils pensent utiliser les fonds de ce compte pour des achats importants (maison, voiture, etc.)

Certaines différences notables ressortent selon les tranches d'âge. Les Canadiens âgés de 18 à 24 ans sont plus susceptibles de déclarer qu'ils entendent affecter les fonds de leur CELI à un achat important (37 pour cent), alors que les Canadiens âgés de 45 à 54 ans affirment qu'ils prévoient utiliser leur compte pour leur retraite (47 pour cent).

Les Canadiens les plus jeunes indiquent qu'ils prévoient utiliser leur CELI pour des objectifs à plus court terme, comme un achat important ou une urgence, ce qui explique pourquoi ils sont les plus susceptibles d'avoir retiré des fonds de leur CELI l'année dernière. Parmi les titulaires d'un CELI, les personnes âgées de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles de déclarer qu'elles ont retiré des fonds de leur CELI cette année (25 pour cent), comparativement à la moyenne nationale (seulement 17 pour cent).

Les données du sondage ont été recueillies du 5 au 15 juillet 2012 auprès de 2031 Canadiens. Pour un échantillon de cette taille, la marge d'erreur est de +/-2,2 pour cent, 19 fois sur 20.

PLUS:pc