NOUVELLES

Bob Paulson, le patron de la GRC, s'excuse d'avoir profité d'agents en service à son mariage

27/08/2012 07:59 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT
Betty Cooper/Sugarbush Studio

OTTAWA - Le commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), désigné pour revitaliser l'organisation et redorer son image écorchée, a dû s'excuser d'avoir profité d'une garde d'honneur d'agents en service à son mariage.

Bob Paulson a présenté ses excuses aux huit agents impliqués et aux Canadiens. Il a aussi dit qu'il rembourserait les coûts au gouvernement.

M. Paulson a épousé Erin O'Gorman dans une église d'Ottawa le 16 août, avec des constables vêtus de rouge pour la cérémonie.

Un porte-parole de la GRC a affirmé que M. Paulson avait demandé s'il y avait des volontaires pour participer à son mariage et qu'il n'avait pas été consulté sur le concours d'agents en service. Le porte-parole a soutenu qu'il n'était pas inhabituel de voir une telle démonstration pour le mariage d'un membre de la GRC.

Le commissaire a dit qu'il rembourserait 912 $ au Receveur général du Canada, un montant représentant les trois heures de travail des huit agents.

M. Paulson est devenu commissaire en novembre dernier. Depuis son entrée en fonction, la GRC a été entachée par des plaintes d'harcèlement de la part de membres de sexe féminin.

Il a soutenu que les pouvoirs disciplinaires du corps policier devaient être améliorés pour lui permettre d'écarter les agents fautifs rapidement.

Le commissaire a dit vouloir rétablir la confiance du public envers la GRC après des années d'incidents troublants, incluant des plaintes pour harcèlement, la mort controversée de plusieurs agents et des actions remises en doute telles que la mort par Taser d'un immigrant polonais à l'aéroport de Vancouver en 2007.