NOUVELLES

London va beaucoup mieux, Richardson aussi

27/08/2012 04:39 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

Marc Trestman craignait jeudi soir qu'il devrait se passer de Brandon London entre deux et quatre semaines. Il semble finalement que le scénario le plus optimiste l'emportera.

London était sur le terrain avec ses coéquipiers des Alouettes, lundi, pour le premier entraînement de la semaine de la formation montréalaise.

Le receveur a subi une entorse au genou gauche, jeudi, dans la victoire de 31-29 sur les Tiger-Cats de Hamilton. Il s'agit finalement d'une entorse légère.

London était un homme soulagé quand il s'est présenté devant les membres des médias après la séance du jour. Sans participer aux séquences offensives, il a tout de même couru le terrain et était en mesure de pivoter.

« C'est très bon signe, a dit London. Le lendemain du match, je pouvais à peine marcher. J'avais mal, j'ai passé la journée sur le divan. D'être capable de courir, de jogger, de tourner, c'est encourageant. Je remercie nos soigneurs. »

London est d'autant plus optimiste qu'il a craint le pire quand Renauld Williams l'a plaqué durement, jeudi, après un attrapé de cinq verges.

« Quand c'est arrivé, je croyais ma saison terminée. Mais de parler aux docteurs, on voit que ça progresse. Ça fait seulement trois jours et je suis déjà en train de courir. »

En fait, London est optimiste au point où il n'exclut pas la possibilité de revenir vendredi, contre les Lions de la Colombie-Britannique. C'est ici que l'entraîneur-chef doit calmer les ardeurs de ses protégés...

« Il ne jouera pas, a assuré Trestman. Il est très chanceux que ce ne soit pas plus sérieux. On va lui donner une autre semaine, mais Rodney (Sassi, le thérapeute en chef) dit que s'il continue à progresser, il pourra venir avec nous à Vancouver (pour le match du 8 septembre). »

London vient au 2e rang chez les receveurs des Alouettes avec des gains de 516 verges. Sa moyenne de 19,1 verges par attrapé est la plus élevée de l'équipe.

Les renforts arrivent

À défaut de London, le quart Anthony Calvillo devrait pouvoir compter sur Jamel Richardson parmi ses cibles.

Richardson a raté les deux dernières rencontres des siens sur blessure à une cuisse, mais semble en voie de renouer avec l'action. Il a pris part à un entraînement complet et n'a pas senti de douleur, autre que de la rouille.

« On est très conservateurs avec ces blessures. Mais pour le moment, on dirait bien qu'il jouera », a jugé Trestman.

En revanche, le demi défensif Seth Williams (cheville) ne devrait pas être de retour à son poste pour affronter les Lions, meilleure équipe de la LCF à 6-2. Il a foulé le terrain avec ses coéquipiers, mais s'est entraîné en solitaire. Trestman ne s'attend pas à le voir en uniforme vendredi.

À noter

  • Le quart des Alouettes Anthony Calvillo était absent de l'entraînement en raison d'un cas de mortalité dans sa famille.
  • Selon TSN, les Alouettes ont ajouté le quart Vince Young à leur liste de négociations. Ils ont été les plus prompts à réagir lorsque Young a été libéré par les Bills de Buffalo.

PLUS: