NOUVELLES

Le président birman annonce un important remaniement gouvernemental

27/08/2012 12:51 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

RANGOON, Myanmar - Le président birman a annoncé lundi un important remaniement gouvernemental, que de nombreux observateurs interprètent comme un signe de sa volonté de poursuivre les réformes dans ce pays longtemps isolé.

Il s'agit du plus important remaniement depuis que le gouvernement civil a succédé à la junte militaire, en mars 2011, et lancé des réformes d'une ampleur inattendue qui ont amené les puissances occidentales à assouplir les sanctions frappant la Birmanie.

Selon le site Web officiel du président Thein Sein, neuf des 33 portefeuilles ministériels changent de mains, dont ceux des Finances, de l'Information, de l'Industrie ainsi que de la Planification et du développement économique. Quinze nouveaux vice-ministres ont été nommés.

Le ministère de l'Information, jusque-là tenu par Kyaw Hsan, largement considéré comme un conservateur, revient à l'ex-ministre du Travail et de la Sécurité sociale Aung Kyi, qui a fait office de médiateur entre le gouvernement et la chef de file l'opposition, Aung San Suu Kyi. Kyaw Hsan reste cependant au gouvernement, où il dirige désormais le ministère des Coopératives.

Le communiqué précise que plusieurs ministres sortants ont été nommés à quatre nouveaux postes ministériels.

Le président Thein Sein a récemment déclaré qu'il se séparerait de tous ceux qui s'opposeraient aux réformes. Son gouvernement a lancé des changements sans précédent depuis son accession au pouvoir, après l'auto-dissolution de la junte militaire qui dirigeait le pays depuis 1962.

La censure des médias a été largement levée, des cessez-le-feu ont été conclus avec de nombreux groupes armés et la législation sur les investissements est en cours de réécriture. Les organisations de défense des droits de la personne soulignent toutefois que l'état de droit reste fragile et la corruption ominprésente, et que les combats continuent dans le Nord entre les rebelles de l'ethnie kachin et les forces gouvernementales.

PLUS:pc