NOUVELLES

La convention nationale du Parti républicain perturbée par la tempête Isaac

27/08/2012 11:29 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

TAMPA, États-Unis - Le coup d'envoi de la convention nationale du Parti républicain, qui couronnera Mitt Romney comme candidat à la présidence des États-Unis, s'est résumé à une cérémonie symbolique de quelques minutes lundi, dans une salle presque vide de Tampa, en Floride.

Les républicains ont préféré repousser à mardi le lancement officiel de la convention face à la menace posée par la tempête tropicale Isaac. Ils ont donc annulé la première journée de la convention, un événement censé permettre de refaire l'unité du parti après une difficile campagne des primaires.

L'équipe de Mitt Romney a hâte de présenter son candidat devant les téléspectateurs de tout le pays. Grâce à son discours, celui de son colistier Paul Ryan et d'autres personnalités républicaines de premier plan, son équipe espère montrer M. Romney comme un leader déterminé et une figure familiale. Le candidat républicain tentera de se départir de l'image d'homme d'affaires insensible que lui accolent les démocrates.

Mais le scénario de la convention a été réécrit à la dernière minute lundi, alors que la tempête tropicale Isaac menaçait de frapper la côte après s'être transformée en ouragan. La perturbation devrait rester à l'ouest de Tampa, mais elle pourrait y provoquer de fortes pluies et des vents puissants.

Mitt Romney a affirmé lundi que personne ne pensait à annuler à convention. Il a dit souhaiter que les personnes vivant dans la trajectoire de la tempête «soient épargnées de toute destruction majeure».

L'acte principal de la convention devrait donc se dérouler mardi, quand les délégués de chaque État annonceront qu'ils appuient Mitt Romney comme candidat du parti à la présidence. En soirée, la femme de M. Romney, Ann, et plusieurs gouverneurs républicains prononceront des discours. Mercredi, ce sera au tour de Paul Ryan, tandis que Mitt Romney clôturera le spectacle jeudi soir, ce qui donnera le coup d'envoi des dernières semaines de sa campagne.

«Évidemment, nous voulons prier pour toute personne qui se trouve dans la trajectoire de cette tempête», a déclaré le président du parti, Reince Priebus, sur la chaîne NBC lundi. «Mais le message est encore le même: que tous les Américains méritent un meilleur avenir et que ce président (...) n'a pas tenu les promesses qu'il a faites en 2008.»

M. Priebus a ouvert la convention, citant des règles qui prévoient l'ouverture de l'événement à 14 h lundi, avant de l'ajourner aussitôt. La procédure a duré moins de deux minutes.

Les douloureux souvenirs de l'ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans en 2005, et l'échec de l'administration républicaine de George W. Bush à répondre efficacement à la dévastation, planaient sur la convention. Les républicains sont devenus si sensibles aux risques politiques liés aux catastrophes naturelles qu'ils ont repoussé leur convention nationale d'un jour en 2008, quand l'ouragan Gustav s'est abattu sur les États du golfe du Mexique, loin de leur lieu de rassemblement au Minnesota.

La tempête Isaac semble aussi avoir eu des effets sur les manifestants lundi. Seuls 200 des 5000 manifestants attendus à Tampa ont marché pour dénoncer les politiques économiques et sociales de Mitt Romney, tandis que d'autres se sont rassemblés dans un campement surnommé «Romneyville». Une personne a été arrêtée.

Des centaines de policiers et de membres de la garde nationale de Floride lourdement armés patrouillaient les rues de la ville. Les manifestants devaient se rassembler dans des lieux désignés et suivre des trajets prédéterminés, qui passent tous loin du lieu de rassemblement des républicains.

«Ils ont militarisé Tampa. L'effet de refroidissement a fonctionné», a déclaré une manifestante, Cara Jennings.

PLUS:pc