NOUVELLES

La confiance des ménages marocains continue de se détériorer (enquête)

27/08/2012 03:02 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

L'indice de confiance des ménages marocains s'est à nouveau détérioré au deuxième trimestre 2012, sur fond de morosité économique et financière, selon une enquête de conjoncture réalisée par le Haut commissariat marocain au plan (HCP).

"Au cours du deuxième trimestre 2012, la confiance des ménages a continué sa tendance baissière entamée depuis le quatrième trimestre 2011, enregistrant sa troisième baisse consécutive", selon cette enquête publiée lundi.

D'après le HCP, l'indice de confiance a baissé de 5,1 points par rapport à la même période de 2011 et de 2,2 points par rapport au premier trimestre 2012.

L'enquête relève que les ménages s'attendent à une détérioration de leur niveau de vie ainsi qu'à une augmentation des prix des denrées alimentaires au cours des 12 prochains mois.

Lors du deuxième trimestre 2012, neuf ménages sur 10 (91,6% contre 92,4% au trimestre précédent et 89,4% un an auparavant) ont estimé que les prix des produits alimentaires avaient augmenté et plus de sept sur 10 "pensent qu'ils continueront à augmenter".

Conséquence de l'impact de la crise sur l'économie marocaine et sur le niveau de vie des Marocains, 57,8% d'entre eux, selon le HCP, considèrent que le "moment n'est pas opportun pour faire des achats durables" (logement, biens d'équipement et épargne).

A propos de la situation financière des ménages, 57,9% déclarent "ajuster leurs dépenses à leurs revenus, 36,6% s'endetter ou puiser dans leur épargne et seuls 5,5% déclarent épargner".

Le Maroc a connu au premier semestre une dégradation des déficits de la balance commerciale et du budget.

Le FMI a annoncé début août qu'il ouvrait une ligne de crédit de 6,2 milliards de dollars en faveur du pays pour le protéger contre les "chocs extérieurs" provenant notamment de la zone euro.

mc/gk/sbh/az

PLUS:afp