NOUVELLES

Inondations au Niger: 52 morts, près de 400.000 sinistrés (officiel)

27/08/2012 01:03 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

Au moins 52 personnes sont mortes et près de 400.000 sont sinistrées après des inondations, causées par de fortes pluies tombées depuis juillet au Niger, selon un nouveau bilan du gouvernement dont l'AFP a pris connaissance lundi.

Selon un rapport du cabinet du Premier ministre Brigi Rafini datant du 24 août, "au moins 52 personnes" ont été tuées par ces inondations, dues à fortes pluies et à une récente crue exceptionnelle du fleuve Niger à Niamey.

Le précédent bilan, établi par l'ONU, faisait état de 44 morts.

Vingt-deux morts ont été comptabilisés à Maradi (sud-est) et neuf dans la capitale. Six décès ont été signalés à Agadez, dans le nord aux confins du désert, où des débordements des cours d'eau ont provoqué des inondations et d'importants dégâts.

Le gouvernement a recensé plus de 392.000 sinistrés, dont quelque 167.000 dans la région de Tillabéri (ouest) et plus de 76.000 à Niamey. La plupart des sinistrés sont relogés dans des écoles, des mosquées et des bâtiments publics.

Des milliers de maisons, des écoles, des dispensaires, des mosquées et d'importants stocks de vivres ont été détruits par les eaux.

Le gouvernement a également signalé une flambée du paludisme dans la plupart des zones sinistrées ainsi que du choléra, en particulier dans la région de Tillabéri, riveraine du fleuve Niger et proche du Mali, où plusieurs dizaines de cas ont été enregistrés depuis juillet.

Niamey estime à quelque 5.600 tonnes les besoins en céréales des sinistrés pour un mois.

Ces inondations surviennent alors que le Niger est frappé depuis plusieurs mois par une crise alimentaire qui touche environ six millions de ses habitants.

bh-tmo/efr

PLUS:afp