NOUVELLES

Fort recul du titre de Samsung après sa défaite contre Apple

27/08/2012 07:06 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung cherche à rassurer ses actionnaires, employés et clients à la suite de sa défaite de vendredi face à son concurrent Apple devant la justice californienne dans une affaire de violation de brevets.

Son titre a baissé de 7,5 % lundi à la Bourse de Séoul, soit sa plus forte chute en près de quatre ans. Pendant ce temps, à New York, l'action d'Apple s'appréciait d'environ 2 %, atteignant un nouveau sommet.

Samsung a annoncé son intention de porter en appel la décision du tribunal fédéral de San José, qui a donné raison la semaine dernière à Apple et exigé que le géant sud-coréen verse 1,051 milliard de dollars à son concurrent. À terme, Samsung risque de se voir interdire de vendre ses téléphones intelligents incriminés aux États-Unis.

Dans un message à ses employés, publié sur un blogue, le groupe sud-coréen s'est dit « très déçu » par le verdict, tout en promettant une lutte acharnée contre son concurrent américain, qu'il accuse aussi de violation de brevets. En fait, les deux groupes se livrent des batailles juridiques ailleurs dans le monde autour de ces mêmes litiges concernant leurs technologies. Samsung a notamment rappelé certaines victoires judiciaires en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Corée du Sud.

D'ailleurs, les analystes ont été surpris par la rapidité avec laquelle le tribunal de San José a rendu sa décision, après trois jours seulement de délibération.

« Il y a encore trop d'inconnues, dont le jugement définitif attendu au moins un mois après ce jugement et l'interdiction éventuelle des ventes de produits phares de Samsung comme le Galaxy S3 », tempère l'un des responsables d'un fonds d'investissement sud-coréen, qui était l'un des principaux actionnaires de Samsung fin mars.

Quelques impacts pour Samsung?

Des analystes estiment que les bénéfices de Samsung devraient être amputés de près de 4 % cette année pour la provision en vue du règlement de l'amende imposée par le tribunal californien.

L'analyste de chez Hi Investment and Securities Song Myung-Sup précise que les pertes seraient beaucoup plus marquées pour Samsung si son Galaxy S3, le fleuron de sa gamme, était interdit aux États-Unis. C'est ce scénario qui explique le recul marqué du titre de Samsung en bourse, souligne Song Myung-Sup, ajoutant toutefois que peu d'analystes croient que ce soit probable.

PLUS: