NOUVELLES

Des enfants atteints du VIH pourraient perdre leur orphelinat au Népal

27/08/2012 05:27 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

KIRTIPUR, Nepal - Raj Kumar Pun a accueilli des orphelins atteints du VIH dont personne ne voulait. Il a créé une école spécialement pour eux. Mais il manque désormais d'argent, de soutien et de temps pour faire fonctionner son refuge.

Dix enfants, âgés de trois à dix ans, vivent dans cette maison rose de deux étages, situé à Kirtipur, près de la capitale népalaise Katmandou. Mais Pun a dû vendre le bâtiment, sa propre maison, et ils doivent quitter les lieux avant fin octobre.

L'objectif était de louer un nouveau bâtiment, mais selon ce professeur des écoles, âgé de 30 ans, "la plupart des gens ne veulent pas louer leur maison quand ils apprennent que les enfants sont atteints du VIH. L'école compte deux chambres dans lesquelles les petits dorment, une salle de classe et une cuisine.

Alors que le gouvernement fournit les médicaments, Raj Kumar Pun consacre la quasi-totalité de son salaire à payer les factures. Il assure également les cours, avec une amie, Uma Gurung, et deux enseignants à temps partiel.

L'enseignant et Uma Gurung ont lancé le refuge il y a trois ans après avoir entendu parler des enfants dans la presse locale. "Personne ne voulait prendre en charge ces enfants atteints du VIH. Ce n'est pas leur faute s'ils sont malades", explique Mme Gurung qui s'occupe d'une épicerie et a elle-même deux enfants.

Ils se sont rendus dans le sud-ouest du Népal et sont revenus avec quatre orphelins. D'autres enfants ont suivi. Il y a peu d'écoles publiques dans la région et ils ont rapidement découvert que les établissements privés ne souhaitaient pas les accueillir. "Ils ont même dit que ce serait mauvais pour leurs affaires", déplore Raj Kumar Pun. Il ignore où iront les enfants une fois l'école fermée.

ir/AP-v142

PLUS:pc