NOUVELLES

Acte de naissance: le camp Obama tente de capitaliser sur la controverse

27/08/2012 03:46 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

L'équipe de campagne de Barack Obama a mis en avant lundi un produit publicitaire frappé de l'acte de naissance du président américain, façon de capitaliser sur la controverse relative à ce document, récemment relancée par des déclarations de son adversaire Mitt Romney.

Le camp du dirigeant démocrate sortant, via son compte officiel Twitter, a présenté un badge montrant une photo du président, illustré de la mention "Made in America" et de l'en-tête du document officiel.

"Il n'y a aucune façon de faire disparaître la (théorie de la) conspiration sur l'acte de naissance du président Obama, donc autant en rire, et faire en sorte que d'autres personnes en rient", explique le site, en vantant ce badge vendu 5 dollars. Les bénéfices iront au trésor de campagne démocrate.

Dès 2011, l'équipe Obama avait diffusé une tasse à café, illustrée elle aussi du certificat de naissance du président, né le 4 août 1961 à Honolulu (Hawaii, Pacifique).

A l'époque, la Maison Blanche venait de prendre la mesure sans précédent de publier ce document, afin de tenter de faire taire une polémique aux relents racistes, entretenue de longue date par certains ultraconservateurs sur la légitimité du premier président noir des Etats-Unis à occuper son poste.

Cette controverse a refait surface lors de la campagne actuelle lorsque le candidat républicain Mitt Romney a plaisanté en public sur son propre acte de naissance vendredi lors d'une réunion électorale dans le Michigan (nord), Etat où il a vu le jour.

"Personne n'a jamais demandé à voir mon acte de naissance. Ils savent que c'est ici que nous sommes nés et que nous avons grandi", a affirmé M. Romney à propos de sa femme Ann et lui-même.

Les démocrates ont estimé que ces déclarations constituaient un clin d'oeil à ceux qui contestent que M. Obama soit bien né sur le sol des Etats-Unis, et ait donc le droit constitutionnel d'être président.

M. Romney a assuré qu'il n'avait pas voulu attaquer M. Obama, simplement faire un trait d'esprit. "Il faut un peu d'humour dans la campagne", a-t-il dit. A propos de son adversaire, il a aussi répété que "le lieu de sa naissance ne fait pas débat. Il est né aux Etats-Unis".

tq/bdx

PLUS:afp