NOUVELLES

Le vote par anticipation gagne en popularité

26/08/2012 07:33 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

Le vote par anticipation en vue des élections générales du 4 septembre au Québec se poursuit lundi. Les bureaux de scrutin sont ouverts de 9 h 30 à 20 h.

De nombreux citoyens ont profité de la première journée de vote, dimanche, pour faire leur choix.

Les électeurs se sont déplacés en grand nombre, notamment à Rimouski. En mi-journée, il fallait attendre au moins une heure pour pouvoir accéder aux bureaux de scrutin.

Que ce soit pour éviter les files d'attente ou parce que l'on prévoit s'absenter le jour du scrutin, cette option est de plus en plus populaire dans la province. Le nombre de votes par anticipation a doublé depuis 2003.

Au Québec, environ 12 % des gens votent par anticipation. C'est à Sherbrooke et dans les circonscriptions de Jean-Talon et de Louis-Hébert que le taux est le plus élevé dans la province, se situant à environ 20 %.

Pour connaître l'adresse de l'endroit qui leur est attribué, les électeurs peuvent consulter le site web du Directeur général des élections du Québec. Ils peuvent aussi consulter l'avis qui leur a été transmis par courrier, sur lequel est mentionnée l'adresse de leur bureau de vote par anticipation.

Le vote par anticipation est également organisé dans un certain nombre de CHSLD ainsi que dans des résidences privées pour personnes âgées.

Le vote dans les bureaux des directeurs de scrutin, ouvert vendredi et samedi, reprendra mardi, pour trois autres journées. Les citoyens pourront accomplir leur devoir électoral de 9 h à 21 h les 28 et 29 août, et de 9 h à 14 h le 30 août.

Dans tous les cas, les électeurs doivent se munir d'une preuve d'identité. Ils peuvent présenter l'un des documents suivants :

  • Carte d'assurance maladie
  • Permis de conduire
  • Passeport canadien
  • Certificat de statut d'Indien
  • Carte des Forces canadiennes

Lors de la précédente élection générale, en 2008, environ 11 % des électeurs inscrits avaient voté avant le jour officiel du scrutin.

PLUS: