NOUVELLES

Le Hamas pas invité au sommet des Non-Alignés à Téhéran, selon l'Iran

26/08/2012 02:00 EDT | Actualisé 25/10/2012 05:12 EDT

L'Iran a affirmé dimanche que le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, n'avait pas été invité au sommet des Non-Alignés les 30 et 31 août à Téhéran, contrairement à ce qu'avait affirmé l'entourage du Premier ministre de Gaza Ismaïl Haniyeh.

"Jusqu'à présent, aucune invitation officielle de la République islamique n'a été envoyée au Premier ministre du Hamas" à Gaza, a déclaré le porte-parole du sommet Mohammad Reza Forqami cité par les médias.

M. Forqami a précisé que "seul le président palestinien Mahmoud Abbas a été invité au sommet", en tant que représentant officiel de l'entité palestinienne qui est l'un des 120 membres du Mouvement des Non-Alignés.

M. Abbas a menacé samedi de boycotter le sommet de Téhéran si M. Haniyeh était présent, dans une nouvelle manifestation de la querelle entre les différents mouvements palestiniens.

Le bureau de M. Haniyeh avait annoncé vendredi que le chef du gouvernement du Hamas à Gaza avait été invité officiellement au sommet par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Il avait ensuite confirmé samedi que M. Haniyeh se rendrait à Téhéran "en tant que Premier ministre élu par le peuple palestinien" après les législatives de janvier 2006, même si Mahmoud Abbas décidait de boycotter le sommet.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères avait indiqué de son côté samedi que M. Abbas était invité comme représentant officiel de la Palestine, mais que M. Haniyeh bénéficierait d'un statut "d'invité spécial".

Aucune indication n'a été donnée par les autorités iraniennes sur les raisons de ce changement de position.

Le régime islamique iranien, qui a juré la disparition d'Israël, soutient le Hamas palestinien qui refuse de reconnaître l'Etat hébreu. Il entretient en revanche des relations méfiantes avec l'Autorité palestinienne du président Abbas qui contrôle la Cisjordanie, jugée trop pro-occidentale et conciliante envers Israël.

C'est la première fois que M. Abbas se rendra en Iran en tant que président de l'Autorité palestinienne.

Les dirigeants du Hamas viennent en revanche régulièrement à Téhéran, qui a accueilli en février dernier M. Haniyeh avec des égards exceptionnels. Le Premier ministre islamiste a notamment été reçu par le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, qui l'a mis en garde contre tout compromis avec les mouvements palestiniens modérés prêts à accepter un état palestinien à côté d'Israel.

L'entourage de M. Abbas accuse régulièrement l'Iran d'avoir provoqué l'échec de l'accord de "réconciliation nationale" signé le 27 avril 2011 au Caire entre le Fatah et le Hamas, qui reste pour le moment inappliqué après de nombreuses critiques du Hamas à Gaza.

fpn-lma/hj

PLUS:afp