NOUVELLES

La Jordanie empêche des militants pro-palestiniens d'entrer en Cisjordanie

26/08/2012 01:59 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

Les autorités jordaniennes ont empêché dimanche une centaine de militants pro-palestiniens venus d'Europe et des Etats-Unis d'entrer en Cisjordanie, a-t-on appris auprès des organisateurs.

"Deux autobus transportant 100 militants n'ont pas été autorisés à quitter le territoire jordanien" au point de passage Allenby reliant la Jordanie à la Cisjordanie occupée, a déclaré à l'AFP Walid Atallah, porte-parole de l'opération "Bienvenue en Palestine" qui dit vouloir livrer du matériel scolaire à des enfants palestiniens.

"Les autorités jordaniennes ont estampillé les passeports et fait payer des frais, tout semblait OK. Mais quand les bus sont partis, le dernier point de contrôle avant la Cisjordanie était fermé. Aucune raison n'a été donnée" par Amman, a-t-il dit.

"Cela a été fait délibérément. La Jordanie n'a pas voulu qu'Israël soit responsable de refuser l'entrée aux activistes", a-t-il dit.

Les autorités jordaniennes n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour commenter cette affaire.

C'était la troisième fois depuis juillet 2011 que des militants tentaient de se rendre en Cisjordanie. Les deux fois précédentes, ils étaient arrivés par avion à l'aéroport de Tel-Aviv où ils avaient été refoulés par les autorités israéliennes.

Selon le groupe, l'opération "Bienvenue en Palestine" répond à une invitation du gouverneur de Bethléem, Abdel Fattah Hamayel, qui demandait des fournitures scolaires pour les enfants palestiniens.

"Les Israéliens n'ont pas de raison de nous empêcher de passer. Les fois précédentes, ils ont dit que nous étions une menace pour la sécurité de Tel-Aviv. Nous avons suivi leur recommandation de passer par les points de passage d'Allenby ou de Rafah", avait déclaré vendredi Olivia Zemor, qui dirige CAPJPO-Europalestine, une ONG française qui milite pour la fin de l'occupation des territoires palestiniens.

kt-akh/sb/tp

PLUS:afp