NOUVELLES

Italie - L'AC Milan surpris d'emblée

26/08/2012 02:17 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

La Sampdoria Gênes a fait sensation en battant l'AC Milan sur sa pelouse, dimanche, lors de la 1re journée de Serie A, grâce à un but de Costa (59), plongeant un peu plus les Rossoneri dans le doute après un été marqué par de nombreux départ.

La Sampdoria, revenu tout juste dans l'élite après une saison en deuxième division, n'avait plus inscrit de but sur la pelouse de l'AC Milan depuis la saison 2007-2008.

Les Gênois ont inscrit le but de la victoire grâce à une jolie tête croisée de Costa, à la suite d'un corner (58). Malgré un AC Milan plus bagarreur après l'ouverture du score des visiteurs, les hommes de Ciro Ferrara ont réussi à maintenir l'avantage jusqu'à la fin.

Cette défaite prolonge un été désastreux pour les Lombards: lors du mercato estival, le Milan s'est fait piller ses meilleurs joueurs, qu'il a été incapable de retenir.

Et les départs du géant Ibrahimovic, véritable point d'ancrage de l'attaque milanaise la saison passée, et du frétillant Cassano, conjugués à l'énième blessure de Pato, se sont fait sentir devant. El Shaarawy, peu à l'aise, est sorti à la 56e, remplacé par le nouveau venu, Pazzini.

Mais l'ancien intériste, arrivé en échange de Cassano, n'a pas été plus inspiré que ses coéquipiers. Le virevoltant Robinho n'a jamais été décisif sur son côté gauche et à l'image d'un Boateng obligé de tirer à plusieurs reprises aux trente mètres, les Rossoneri n'ont pas réussi à pénétrer la surface de réparation des Gênois.

Symbole du déclin de l'attaque milanaise, le défenseur Yepes a longtemps été le plus en vue offensivement. Mais sa puissante tête (63) a été sauvée par Romero d'une superbe parade qui doit autant au talent qu'à la chance.

Il a fallu attendre le temps additionnel pour voir les avant-centres s'exprimer, sans toutefois parvenir à être précis. Romero, dans un grand soir, était bien en place pour stopper une frappe de Constant aux 6 mètres (85).

A deux minutes de la fin, c'était le poteau qui sauvait la Sampdoria, après une frappe magnifique de Boateng des 25 m. Le gardien argentin s'illustrait une dernière fois en captant une belle tête de Boateng (93) avant d'être sauvé par sa défense à quelques secondes du terme.

La Sampdoria a saisi crânement sa chance, mais aurait même pu ouvrir le score en première période, notamment par le très turbulent Eder (10, 41).

Samedi, le tenant du titre, la Juventus, n'avait pas manqué son entrée dans la compétition, en s'imposant à domicile pour Parme (2-0), sans toutefois pratiquer un football étincelant. Plus tôt, la Fiorentina l'avait emporté contre l'Udinese (2-1), grâce à un doublé de son joyau Jovetic.

A 18h45 (GMT), toutes les autres équipes entreront à leur tour en lice.

ldc/jmt

PLUS:afp