NOUVELLES

Gilbert remporte la 9e étape du Tour d'Espagne; Rodriguez creuse l'écart en tête

26/08/2012 12:17 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Le cycliste belge Philippe Gilbert a remporté la neuvième étape du Tour d'Espagne, dimanche, devançant de justesse au fil d'arrivée l'Espagnol Joaquim Rodriguez, qui a creusé l'écart en tête à l'approche du contre-la-montre décisif.

Les deux cyclistes, qui ont gravi le parc olympique Montjuic à Barcelone, se sont échappés du peloton dans les derniers kilomètres. Gilbert a alors puisé dans ses ressources et devancé Rodriguez pour stopper le chrono de l'épreuve à quatre heures, 45 minutes et 28 secondes.

L'Italien Paolo Tiralongo a été sept secondes plus lent que le troisième, tandis que le Polonais Tomasz Marczynski menait un groupe de quatre cyclistes — incluant Alejandro Valverde — qui a terminé à neuf secondes de Gilbert.

«Ça faisait déjà un an que je n'avais pas gagné une épreuve, ça fait longtemps et je suis très heureux, a commenté Gilbert. Je savais qu'avec (Rodriguez) je ne pouvais pas lui concéder 50 secondes à ce stade-ci de la compétition. Je savais qu'il courrait davantage pour le Tour d'Espagne que pour la victoire d'étape, et j'étais plus rapide que lui au sprint alors il n'y a eu aucun problème.»

Rodriguez a ajouté quelques secondes supplémentaires à son coussin à l'occasion d'une étape très rapide qui s'est mise en branle dans les montagnes d'Andorre avant de se diriger vers les rues de la capitale catalane — sa ville natale — où le fil d'arrivée était installé au même endroit que lors de la compétition des Jeux olympiques de 1992.

Le chrono cumulatif de Rodriguez est de 34:44:55, soit 53 secondes de mieux que Froome. Le Britannique a laissé filer 20 secondes au classement général, après avoir terminé 46e dimanche.

Pour sa part, Alberto Contador a terminé l'étape neuf secondes derrière. Il accuse une minute de retard au cumulatif sur son compatriote.

Les coureurs auront leur première journée de congé lundi, dans le cadre de cette compétition qui s'échelonne sur trois semaines. Froome et Contador considèrent le contre-la-montre de mercredi comme étant leur opportunité de rétrécir l'écart et de peut-être devancer Rodriguez au classement général.

«Je sais que je ne m'amuserai pas (lors du contre-la-montre) et je ne peux ajouter une minute d'avance dans les montagnes, alors chaque seconde compte et pourrait faire la différence à savoir si je grimperai sur le podium ou non», a expliqué Rodriguez, qui a perdu le Giro d'Italie en raison d'un piètre contre-la-montre. «Et puis, j'espère remporter la 'Vuelta'.»

PLUS:pc