NOUVELLES

Abbas à l'Iran: les Palestiniens ne laisseront personne les diviser

26/08/2012 08:07 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

Le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé dimanche que les Palestiniens ne laisseraient personne les diviser, après avoir menacé de boycotter le sommet des Non-Alignés à Téhéran si le Hamas au pouvoir à Gaza y était représenté.

L'Iran a déclaré dimanche que le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza, n'avait pas été invité au sommet des Non-Alignés les 30 et 31 août, contrairement à ce qu'avait affirmé l'entourage du Premier ministre de Gaza, Ismaïl Haniyeh.

"Nous ne permettrons à personne dans le monde de déchirer notre unité et notre représentation", a expliqué M. Abbas, sans citer l'Iran, dans un discours à Ramallah (Cisjordanie), le siège de l'Autorité palestinienne qu'il dirige.

"Nous devons nous débarrasser des stigmates de la division et persévérer jusqu'à ce que nous réalisions notre unité", a-t-il insisté.

M. Abbas avait fait savoir samedi qu'il refuserait de participer au sommet de Téhéran si M. Haniyeh était présent.

Le bureau de M. Haniyeh avait annoncé vendredi que le chef du gouvernement du Hamas à Gaza avait été invité au sommet par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et confirmé samedi qu'il se rendrait à Téhéran "en tant que Premier ministre élu par le peuple palestinien" après les législatives de janvier 2006, même en cas de boycott par M. Abbas.

Mais le porte-parole du sommet des Non-Alignés, Mohammad Reza Forqami, cité par les médias iraniens, a déclaré dimanche que seul M. Abbas avait été invité en tant que représentant officiel de l'entité palestinienne qui est l'un des 120 membres du Mouvement des Non-Alignés.

A Gaza, le Hamas s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.

Le mouvement Fatah, présidé par M. Abbas, et le Hamas sont à couteaux tirés depuis que le mouvement islamiste a pris le contrôle par la force de la bande de Gaza en 2007. Et les dirigeants de l'Autorité palestinienne accusent régulièrement l'Iran d'entraver les efforts de réconciliation.

Un accord de réconciliation nationale a été signé en avril 2011 entre le Fatah et le Hamas, mais il n'a pas encore été appliqué.

na-sy-agr/fc

PLUS:afp