NOUVELLES

Valverde devance Rodriguez et Contador, remporte la 8e étape du Tour d'Espagne

25/08/2012 12:15 EDT | Actualisé 25/10/2012 05:12 EDT

COLLADO VIALBA, Espagne - Alejandro Valverde a surpris le meneur au classement général Joaquin Rodriguez ainsi qu'Alberto Contador lors de la dernière montée pour remporter la huitième étape du Tour d'Espagne, samedi.

Valverde s'est faufilé en tête du trio après le dernier virage, bouclant ainsi l'étape en quatre heures, six minutes et 39 secondes.

Contador a éprouvé des ennuis dans les Pyrénées d'Andorre, mais a croisé le fil d'arrivée avec le même temps.

«Nous sommes si rapides, ça donne le vertige, a commenté Rodriguez. Contre (Christopher) Froome, Contador et Valverde c'est difficile, parce que ce sont des bêtes. Dans ces montées, ton objectif doit être de terminer premier.»

Christopher Froome n'a pu garder le rythme du trio espagnol et a concédé 15 secondes, aboutissant en quatrième place.

«Ce fut très difficile aujourd'hui contre (les meneurs), et c'est de toute évidence une épreuve enlevante», a dit Froome, qui a terminé deuxième au Tour de France.

Interrogé à savoir si la fatigue commençait à se faire sentir à ce stade-ci de la saison, Froome a répondu «j'espère que non, sinon les deux prochaines semaines risquent d'être longues».

Le chrono cumulatif de 29:59:35 de Rodriguez a permis au cycliste de l'écurie Katusha de creuser l'écart de 23 secondes, à 33 secondes au total, en tête devant Froome.

Contador a laissé filer quatre secondes pour glisser à 40 secondes du meneur, tandis que Valverde a retranché quatre secondes pour se hisser à 50 de Rodriguez.

Contador et Froome convoiteront certainement la 11e étape mercredi, un contre-la-montre qui pourrait les propulser vers le sommet du classement cumulatif puisqu'ils sont plus dominants dans cette discipline que Rodriguez. Ce dernier avait perdu le Giro d'Italie lors du contre-la-montre prévu au dernier jour de compétition, aux dépens du Canadien Ryder Hesjedal.

«Nous ignorons nos options, du moins jusqu'au contre-la-montre, a convenu Rodriguez. L'important, c'est de demeurer dans la course.»

PLUS:pc