NOUVELLES

Un pèlerin chiite libanais retenu en otage en Syrie relâché (officiel)

25/08/2012 07:15 EDT | Actualisé 25/10/2012 05:12 EDT

Un des onze pèlerins chiites libanais retenus en otages depuis mai en Syrie a été relâché et est arrivé en Turquie, a-t-on appris samedi de sources officielles libanaises.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati a déclaré dans un communiqué avoir été informé par le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu de la libération de l'otage libanais, Hussein Ali Omar, qui, arrivé en Turquie, doit être transféré samedi soir à Beyrouth à bord d'un avion turc.

Un homme présenté comme Hussein Ali Omar a remercié "les rebelles de Syrie de l'avoir bien traité", selon une vidéo diffusée samedi par la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazeera.

La libération de Hussein Ali Omar est "un geste de bonne volonté" à l'égard d'un groupe de dignitaires religieux musulmans du Liban qui avaient réclamé la libération des pèlerins, a affirmé sur la chaîne Mohammed Nour, présenté comme le "porte-parole du groupe de ravisseurs" qui n'est pas nommé.

Ce porte-parole a déclaré que cette libération ne voulait pas dire que les ravisseurs renonçaient à leur demande à l'égard du Hezbollah libanais, le parti chiite armé qui est accusé par les rebelles de soutenir les forces du président Bachar al-Assad. Le Hezbollah a nié soutenir militairement le régime syrien.

Le groupe de pèlerins chiites libanais avait été enlevé en mai en Syrie alors qu'il rentrait d'un pèlerinage effectué en Iran.

Outre ces pèlerins, un autre ressortissant libanais issu d'un important clan chiite a été enlevé en Syrie, provoquant en représailles les rapts par son clan de dizaines de Syriens et d'un Turc se trouvant au Liban et la fermeture temporaire par des manifestants de l'autoroute conduisant l'aéroport de Beyrouth.

Cette vague d'enlèvements contribue à exacerber les tensions au Liban, qui a connu 30 ans d'hégémonie syrienne et reste profondément divisé entre adversaires et partisans du régime de Damas.

ak/sb/vl

PLUS:afp