NOUVELLES

Paralympiques - La nageuse star Natalie Du Toit veut partir en beauté

25/08/2012 08:00 EDT | Actualisé 25/10/2012 05:12 EDT

La Sud-africaine Natalie Du Toit, reine incontestée des bassins de natation, va tenter de remporter sept médailles d'or aux Jeux paralympiques, dernière grande compétition internationale de la championne, amputée de la jambe gauche alors qu'elle était encore adolescente.

Aux côtés d'Oscar Pistorius, alias "Blade Runner", premier double amputé à s'être qualifié aux JO, Natalie Du Toit est le fer de lance de la délégation sud-africaine à Londres, forte de 62 athlètes.

La nageuse de 28 ans, dont le courage face à de nombreux coups durs suscite l'admiration de millions de fans, participera à Londres à ses troisièmes Jeux paralympiques, du 29 août au 9 septembre.

Elle espère bien finir sa carrière en beauté en remportant les titres sur 50, 100 et 400 m nage libre, 100 m papillon (dans deux catégories différentes), 200 m quatre nages et 100 m dos.

"Je mettrai un terme à ma carrière de nageuse aux Jeux de Londres", avait-elle déclaré au magazine du Comité paralympique international (CPI) en janvier.

"Si j'ai concouru sur toutes les épreuves des championnats du monde à Eindhoven (Pays-Bas, 2011), c'est parce que je veux pouvoir faire de même aux Paralympiques", ajoutait la championne multi-médaillée originaire du Cap.

Elle avait débuté sa carrière internationale à 14 ans, chez les valides, en représentant son pays aux Jeux du Commonwealth en 1998 à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Trois ans plus tard, elle se fait renverser par une voiture alors qu'elle rentre en scooter d'un entraînement. Elle est amputée de la jambe gauche, sous le genou.

Déterminée à surmonter cette épreuve, elle est de retour à l'entraînement dans les bassins trois mois plus tard, alors qu'elle n'est même pas encore en état de marcher.

En 2004, elle rafle cinq médailles d'or et une d'argent à Athènes.

Elle aborde aujourd'hui ses derniers Jeux, avec dix médailles d'or au compteur: elle en gagné cinq de plus à Pékin en 2008, où elle a défendu les couleurs de l'Afrique du Sud aux Paralympiques mais aussi aux JO, avec les valides.

Du Toit avait marqué l'histoire en devenant la première nageuse handisport à se qualifier pour la finale du 800 m nage libre chez les valides lors des Jeux du Commonwealth en 2002. Elle avait fini à la huitième place.

Elle est aussi la première sportive amputée à se qualifier pour une épreuve olympique, le 10 km en eau libre à Pékin. Mais, arrivée 16e sur 24, sa performance fut décevante.

Bien que ses performances aient suscité ferveur et admiration à travers le monde, jusqu'à l'icône sud-africaine Nelson Mandela, la nageuse ne s'enflamme pas.

Sa personnalité pétillante l'a rendue populaire auprès des fans comme des journalistes et son histoire a été source d'inspiration pour beaucoup.

Elle détient un diplôme dans le management du sport de l'université du Cap, et fait régulièrement des interventions pour partager son histoire.

Sa devise : "Sois tout ce que tu veux être".

Elle a également lancé une campagne pour réduire le nombre de noyades et apprendre aux enfants à nager.

"J'ai accompli tout ce que je voulais accomplir (en natation). Aujourd'hui, j'ai de nouveaux rêves et de nouveaux buts", déclarait-elle à la BBC en 2010.

jcm-jc/gf/smr

PLUS:afp