L'Ethiopie va organiser pour son Premier ministre Meles Zenawi, décédé lundi après 21 ans au pouvoir, des funérailles nationales auxquelles sont attendus plusieurs chefs d'Etat de la région, a-t-on appris samedi de sources officielles.

Le jour des obsèques, prévues le 2 septembre, le cortège funèbre se formera place Meskel, un vaste espace dans le centre d'Addis Abeba souvent utilisé pour des rassemblements, et se dirigera ensuite avec le cercueil vers le Palais national. "Il ira de la place Meskel au Palais", a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères Berhane Gebre-Christos.

Plusieurs chefs d'Etat africains sont attendus à la cérémonie, parmi lesquels le président rwandais Paul Kagame et ses homologues Yoweri Museveni (Ouganda), Mwai Kibaki (Kenya) et Salva Kiir (Soudan du Sud), selon leurs ambassadeurs respectifs qui ont rencontré vendredi M. Berhane.

On ignorait toujours samedi où serait inhumé l'ancien ministre éthiopien, ex-rebelle marxiste élevé dans la tradition orthodoxe éthiopienne.

L'ancien empereur d'Ethiopie Haïlé Selassié a été inhumé en 2000 dans l'église de la Trinité à Addis Abeba, 25 ans après avoir été tué sous la dictature de Mengistu Haïle Mariam et que sa dépouille eut été cachée dans les soubassements du Palais.

Les autorités éthiopiennes n'ont pas indiqué si Meles serait lui aussi enterré dans l'église de la Trinité.

Vendredi, des milliers de personnes avaient afflué au Palais national pour rendre hommage à leur ancien dirigeant dont le cercueil leur était pour la première fois accessible depuis le retour de la dépouille en Ethiopie mardi. Enveloppé dans un drapeau éthiopien, le cercueil est entouré de bouquets de fleurs et d'un portrait de l'ancien Premier ministre.

Plusieurs personnes sont tombées à terre en gémissant lorsqu'elles sont passées devant le cercueil qui repose au sommet d'une volée de marches couvertes de tapis.

Le vice-Premier ministre Haïlemariam Desalegn, qui assure l'intérim, devrait prêter serment devant le Parlement pour prendre formellement le poste de Premier ministre mais aucune date n'a encore été annoncée pour le réunir. Cette session parlementaire peut avoir lieu "à tout moment", selon le porte-parole du gouvernment Bereket Simon.

jv/pjm/sd/aub