POLITIQUE

Jean Chrétien s'avoue « tanné » des référendums

25/08/2012 09:15 EDT | Actualisé 25/10/2012 05:12 EDT
Getty Images
Jeddah, SAUDI ARABIA: Canadian former prime minister Jean Chretien addresses the Jeddah Economic Forum in the Red Sea city of Jeddah, 26 February 2007. The three-day forum is an annual gathering of business and political leaders billed by organisers as the Middle East's think tank. AFP PHOTO / HASSAN AMMAR (Photo credit should read HASSAN AMMAR/AFP/Getty Images)

Le 4 septembre prochain, l'ancien premier ministre du Canada, Jean Chrétien, votera sans surprise pour le Parti libéral du Québec. Il explique qu'il ne veut plus de référendum sur la souveraineté, en adressant quelques piques à Pauline Marois et François Legault.

Questionné vendredi alors qu'il se trouvait à Shawinigan, dans le bureau de la députée sortante de Laviolette et ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, la libérale Julie Boulet, Jean Chrétien « espère et « souhaite » que les libéraux l'emportent, « parce que je ne veux pas avoir de référendum », explique-t-il. « Je suis tanné d'en faire. J'en ai fait deux et je n'en veux plus », a martelé l'ex PM du Canada.

Au micro de Radio-Canada, Jean Chrétien s'est montré caustique à l'endroit de Pauline Marois. Selon lui, la chef du Parti québécois « veut avoir un référendum, puis elle en veut plus, puis elle dit "oui" s'il y a tant de votes, puis ce n'est pas sûr que j'en fasse un ».

L'ancien premier ministre a également critiqué François Legault. « L'autre, c'est Monsieur Non, puis Monsieur Oui », estime Jean Chrétien. « Il est "non" pour un référendum, puis il est "oui" pour ne pas s'en mêler. Branche-toi », lance-t-il finalement au chef de la Coalition avenir Québec.

QUELQUES CHRÉTIENNERIES:

INOLTRE SU HUFFPOST

Les chrétienneries de Jean Chrétien - Selon le livre de Pascal Beausoleil