Huffpost Canada Quebec qc

La vente d'Aveos à Lufthansa est confirmée par un juge

Publication: Mis à jour:
(Getty Images)
(Getty Images)

MONTRÉAL - Le juge Louis Gouin, de la Cour supérieure du Québec, a approuvé, vendredi, l'attribution d'un contrat d'entretien des moteurs d'Air Canada à la société allemande Lufthansa Technik, confirmant la vente de la défunte entreprise Aveos.

Aveos est l'ancienne division des services techniques d'Air Canada (TSX:AC.B). Sa faillite, en mars, a entraîné la perte de 2600 emplois au Canada, dont 1800 à Montréal.

L'approbation de la vente d'Aveos avait été repoussée d'une semaine pour donner aux opposants la possibilité de contester la justesse de la transaction proposée.

Une autre société allemande, MTU Aero Engine, contestait le processus d'attribution parce que le responsable de la liquidation des actifs d'Aveos a initié une période de marchandage avec les deux soumissionnaires après le dépôt des soumissions.

Selon ce qu'a écrit le juge Gouin dans son jugement, le processus a été suivi avec transparence, intégrité et efficacité. Selon lui, une décision contraire aurait été injuste à l'endroit de Lufthansa.

Lufthansa Technik a triplé son offre originale pour les activités d'entretien de moteurs d' Aveos pendant les négociations au sujet de leur acquisition.

Cette décision a permis à l'offre de la compagnie allemande de surpasser de plus du double celle du groupe MTO Aero Engines.

Le syndicat représentant d'anciens employés d'Aveos avait tenté aussi de faire bloquer la vente des activités d'entretien de moteurs à Lufthansa. Plus de 130 emplois étaient en jeu à Montréal et Vancouver, soit principalement les postes des anciens employés d'Aveos.

La division de l'entretien de moteurs est la dernière pièce d'Aveos à être vendue. La cour a déjà approuvé la vente des activités de réparation de composants à la britannique A J Walter Aviation pour un montant non dévoilé. La société prévoit créer environ 200 emplois.

Plus tôt, les autres actifs d'Aveos ont été ont été vendus pour 10,8 millions $ à trois entreprises canadiennes, deux américaines et un liquidateur.

Les acheteurs comprennent Avianor, établie à Mirabel, Avmax Aviation Services, de Calgary, et Discovery Air Technical, une filiale de Discovery Air, de Yellowknife (TSX:DA.A).

La new-yorkaise Premier Aviation Overhaul Center, qui a des activités à Trois-Rivières, et la société de l'Illinois Aircraft Services ont aussi remporté des parties des actifs.

Le liquidateur Maynards Industries a acheté plusieurs pièces d'équipement vendues lors d'enchères.