NOUVELLES

USA: une élue s'inquiète que l'Irak aide l'Iran à contourner les sanctions

24/08/2012 03:44 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

La présidente de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine, Ileana Ros-Lehtinen, a dit vendredi s'inquiéter que l'Iran cherche à contourner les sanctions internationales en utilisant des services financiers en Irak et en Afghanistan.

S'appuyant sur des informations révélées dimanche par le New York Times, l'élue républicaine a écrit aux secrétaires à la Défense, Leon Panetta, et au Trésor, Timothy Geithner, pour leur demander quelles actions les Etats-Unis comptaient prendre pour empêcher cela.

"Le régime iranien cherche à accéder aux secteurs financiers irakien et afghan, ainsi qu'au secteur irakien de l'énergie pour fournir à Téhéran des réserves de devises essentielles au moment où les sanctions ont un impact", écrit l'élue dans sa lettre consultée par l'AFP.

L'Iran fait l'objet de sanctions internationales en raison de son programme nucléaire, soupçonné d'être de nature militaire par les pays occidentaux, ce que Téhéran dément.

Dimanche, le New York Times avait affirmé que l'Irak faisait passer du pétrole en contrebande et laissait Téhéran participer à des opérations d'échanges de devises vendues aux enchères sous couvert de banques irakiennes, des informations réfutées par Bagdad.

En Afghanistan, "Kaboul et Kandahar sont, selon certaines informations, utilisées comme des centres financiers par lesquels le régime iranien peut contourner les sanctions", affirme encore Mme Ros-Lehtinen.

"Etant donné les sacrifices humains et financiers américains en Irak et en Afghanistan, il est essentiel que les gouvernements irakien et afghan coopèrent avec les Etats-Unis (...) pour faire face à la menace iranienne. Un défaut de coopération devrait conduire à reconsidérer les accords de sécurité bilatéraux" liant les Etats-Unis à ces pays, met-elle en garde.

mra/are

PLUS:afp