NOUVELLES

USA: un républicain dénonce le trucage du nombre des expulsions

24/08/2012 03:27 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

L'élu républicain Lamar Smith a accusé vendredi l'administration Obama de gonfler le chiffre des expulsions d'immigrés sans-papiers, qui, estimées à 400.000 par an par les services américains de l'immigration, battent des records depuis 2009.

Elu texan à la Chambre des représentants, Lamar Smith soutient que les services de l'immigration augmentent artificiellement leurs chiffres en comptabilisant les sans-papiers renvoyés immédiatement chez eux après avoir été arrêtés à la frontière.

M. Smith assure aussi que les sans-papiers franchissant parfois à plusieurs reprise la frontière, ils peuvent être comptabilisés à chaque expulsion, faussant du même coup les données officielles.

Si on soustrait les expulsions effectuées à la frontière des chiffres officiels, "on tombe de 397.000 à quelque 360.000 en 2011, et les chiffres de 2012 tombent de 334.000 à 263.000", explique Lamar Smith dans un communiqué, dénonçant un procédé "malhonnête".

Contactés par l'AFP, les services de l'immigration ont nié les accusations portées par le républicain, affirmant que les expulsions ont augmenté du fait de "moyens sans précédents mobilisés pour la sécurité à la frontière" et d'une "présence accrue" des forces de l'ordre sur place.

Parallèlement, un groupe d'agents de l'immigration a poursuivi jeudi l'administration Obama devant une cour fédérale pour son décret suspendant les expulsions de jeunes sans-papiers arrivés aux Etats-Unis étant mineurs.

Ils accusent le gouvernement de les forcer à violer la loi en ne poursuivant pas ou en remettant en liberté ces jeunes. Près de 1,7 millon de sans-papiers pourraient bénéficier de la mesure, annoncée par le président Obama en juin et entrée en vigueur mi-août.

jz/sat/bdx

PLUS:afp