Huffpost Canada Quebec

Une «tentation fasciste» dit Jacques Parizeau parlant de la loi 78

Publication: Mis à jour:
JACQUES PARIZEAU
Getty Images

www.ledevoir.com:

Le projet de loi 78 s’apparente à « la tentation fasciste », selon Jacques Parizeau, qui défend les étudiants dans leur volonté de revendiquer la gratuité scolaire, ce qui était, à la base, la volonté des Québécois en matière d’éducation.

Jacques Parizeau parlait jeudi soir au Lion d'or lors du lancement du livre Carré rouge du photographe Jacques Nadeau du quotidien Le Devoir.

Lors de son discours, l'ex-premier ministre du Québec a affirmé que Jacques Nadeau était «un héros du printemps érable», faisant référence à la grève étudiante.

«J'ait fait la rue pendant quatre mois et j'en suis fier», a dit un Jacques Nadeau, ému.

Lire l'intégralité de l'article sur www.ledevoir.com

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Manifestation étudiante du 22 août 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Appui à la loi 78: la CAQ perd un militant de longue date

Conflit étudiant : le gouvernement a laissé pourrir la situation, selon ...

Une «tentation fasciste» | Le Devoir

Loi 78 - L'audace retrouvée | Le Devoir

Gouvernement René Lévesque - Wikipédia