POLITIQUE

Le maire Labeaume fait le point sur la crise de la légionellose

24/08/2012 07:50 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT
PC

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a rencontré les médias vendredi pour faire le point sur la plus importante éclosion de légionellose qu'ait connue le Canada. Elle affecte la capitale depuis le mois de juillet.

D'entrée de jeu, il a dit déplorer l'état catastrophique des tours de refroidissement dans la capitale. Régis Labeaume croit que l'absence de registre précisant le nombre de tours de refroidissement et à qui elles appartiennent a ralenti les démarches des autorités de la santé publique.

Le maire de Québec demande aux différents partis politiques de renforcer la législation provinciale en matière d'entretien et d'inspection des tours de refroidissement.

Il a dit s'être entretenu avec le premier ministre sortant, Jean Charest, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc. Ces derniers lui ont donné l'assurance que le règlement serait adopté.

Comme le Québec se trouve en campagne électorale pour encore un peu plus d'une semaine, le maire Labeaume a invité les chefs des principaux partis politiques à s'engager aussi formellement en la matière.

Il a rappelé qu'à la suite de l'éclosion de légionellose à Québec, en 1996, un rapport avait formulé des recommandations en ce sens.

Régis Labeaume concède que la Ville aurait pu adopter un règlement municipal à ce chapitre. Cependant, dit-il, cela donnerait « un faux sentiment de sécurité » aux citoyens, puisque la bactérie peut semble-t-il se déplacer sur une distance de 2 à 2,5 kilomètres. Il importe donc, à ses yeux, que le règlement soit provincial.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, ainsi que la ministre du Travail, Lise Thériault, doivent également faire le point sur la légionellose dans la région de la Capitale-Nationale, à 13 h 30 cet après-midi.

Depuis le 17 juillet, 65 personnes ont contracté la maladie à Québec et six d'entre elles en sont mortes. Jeudi seulement, 16 nouveaux cas ont été signalés. Aucun nouveau cas n'a été enregistré vendredi.