NOUVELLES

L'avocat d'un photographe conteste la loi californienne anti-paparazzi

24/08/2012 03:21 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - L'avocat d'un paparazzi accusé d'avoir dangereusement cherché à obtenir des photos de Justin Bieber met en doute la constitutionnalité d'une nouvelle loi.

L'avocat David S. Kestenbaum affirme qu'elle viole le premier amendement et qu'elle est trop large. Il représente Paul Raef, un paparazzi qui fait face, depuis le 25 juillet dernier, à quatre chefs d'accusation, dont celui de conduite dangereuse dans le but d'obtenir des photos pour usage commercial, d'avoir suivi un autre véhicule de trop près et de conduite dangereuse.

Une audience sur la motion de Kestenbaum est prévue pour le 24 septembre.

La poursuite contre Raef découle d'une poursuite sur l'autoroute survenue le 6 juillet et impliquant Justin Bieber et des photographes.

PLUS:pc