NOUVELLES

La pharmaceutique Eli Lilly est sur la piste d'un traitement anti-Alzheimer

24/08/2012 10:57 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

INDIANAPOLIS - Un traitement contre le maladie d'Alzheimer en cours de développement par la firme pharmaceutique américaine Eli Lilly donne des signes prometteurs pour freiner le déclin cognitif qui accompagne la maladie.

Le titre d'Eli Lilly bondissait de près de 6 pour cent vendredi matin, à la Bourse de New York.

Lilly a expliqué par voie de communiqué, vendredi, que son traitement — le solanezumab — n'a pas réussi à ralentir le déclin cognitif chez environ 2000 patients qui participaient à deux études distinctes.

Toutefois, lorsque les résultats de ces deux études sont combinés, les chercheurs décèlent un ralentissement statistiquement significatif du déclin cognitif des participants.

Ces deux études portaient sur des patients souffrant de cas bénins ou modestes de la maladie d'Alzheimer.

Un expert a prévenu que le nouveau traitement n'est pas à la veille d'être soumis à l'approbation de la puissante Food and Drug Administration des États-Unis, mais si ces résultats peuvent être reproduits, ils représenteront une percée importante puisque ce sera la première fois qu'un médicament aura réussi à renverser l'évolution de la maladie.

De son côté, Lilly a précisé que le solanezumab ne semble pas en mesure de freiner la progression de la maladie d'Alzheimer. Il semble plutôt pouvoir ralentir le déclin cognitif qui accompagne la maladie. Le médicament aiderait l'organisme à éliminer les plaques qui se forment dans le cerveau des patients atteints de la maladie.

Les traitements actuellement disponibles pour la maladie d'Alzheimer n'offrent qu'un soulagement temporaire de symptômes comme la perte de mémoire, la confusion et l'agitation.

PLUS:pc