NOUVELLES

Haïti: la tempête Isaac s'approche mais ne devrait pas se transformer en ouragan

24/08/2012 12:49 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

PORT-AU-PRINCE, Haïti - La tempête tropicale Isaac s'approchait progressivement de l'île d'Hispaniola, vendredi soir, et générait des vents soufflant à près de 100 kilomètres/heure.

La tempête s'accompagnait de pluies diluviennes, mais les météorologues croient qu'elle ne se sera pas transformée en ouragan au moment de frapper l'île que se partagent Haïti et la République dominicaine.

Les experts prédisent maintenant qu'Isaac demeurera une tempête tropicale tant qu'il n'aura pas atteint le golfe du Mexique. Il devrait ensuite épargner la ville de Tampa, en Floride, où la convention du Parti républicain doit s'inaugurer lundi.

Les organisateurs de la convention affirment qu'ils travaillent en étroite collaboration avec les autorités régionales et fédérales pour surveiller l'évolution d'Isaac tout en préparant l'arrivée attendue de 70 000 délégués, journalistes et manifestants. Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a déclaré que le rassemblement était maintenu. L'investiture de Mitt Romney pourrait toutefois être avancée par rapport aux conventions précédentes.

Eric Blake, du Centre national des ouragans des États-Unis, a prévenu qu'il est encore trop tôt pour prédire la trajectoire de la tempête, mais que des projections démontrent qu'Isaac devrait toucher terre près de la frontière entre l'Alabama et le Mississippi.

En Haïti, le gouvernement et plusieurs organisations caritatives internationales ont annoncé l'évacuation de plusieurs milliers de personnes d'un des camps de réfugiés mis sur pied après le séisme de janvier 2010. De nombreux réfugiés ont toutefois refusé de quitter, craignant d'être dévalisés pendant leur absence.

Plusieurs entreprises pétrolières — dont BP et Shell — ont annoncé qu'elles évacuaient certaines plateformes de forage du golfe du Mexique par mesure de précaution.

Isaac devrait déverser jusqu'à 30 centimètres de pluie sur l'île d'Hispaniola. De telles précipitations pourraient provoquer des crues éclair et des coulées de boue.

Vendredi soir, la tempête se trouvait à 160 kilomètres au sud-sud-est de Port-au-Prince et à moins de 500 kilomètres au sud-est de Guantanamo, à Cuba. Elle se dirigeait vers le nord-ouest à 26 kilomètres/heure et devait atteindre Haïti avant la fin de la journée.

Une veille d'ouragan est en vigueur pour Haïti. Des avertissements de tempête tropicale ont aussi été émis pour de nombreuses régions, notamment la République dominicaine, neuf provinces cubaines, la partie centrale et sud-est des Bahamas et les îles Turks et Caicos.

Une veille de tempête tropicale est en vigueur dans les provinces cubaines de Matanzas et Cienfuegos, en Jamaïque et dans le nord-ouest des Bahamas. En Floride, cette veille est valide pour le secteur des Keys, la côte est au sud de Jupiter Inlet, la côte ouest au sud de Bonita Beach, Florida Bay et le lac Okeechobee.

Le premier ministre Laurent Lamothe a demandé aux Haïtiens d'éviter de traverser les rivières, de placarder leurs fenêtres et de demeurer calmes, rappelant que «la panique crée d'autres problèmes».

M. Lamothe et d'autres dirigeants haïtiens ont révélé que le gouvernement a mis de côté un fonds d'urgence de 50 000 $ et qu'il dispose d'autobus et de 32 bateaux pour les évacuations.

Quelque 400 000 personnes habitent toujours les camps de réfugiés créés après le tremblement de terre.

Plusieurs transporteurs aériens, dont American Airlines, ont annulé des vols à destination de la République dominicaine, d'Haïti et de Puerto Rico.

PLUS:pc